2
Menu
Infos

Pouvoir à vie de Paul Biya : voici la solution d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron Cameroun Paul Biya Voici la solution d’Emmanuel Macron

Sun, 22 Nov 2020 Source: www.camerounweb.com

Emmanuel Macron ne cache plus son agacement avec les chefs d’Etat africains qui s’accrochent au pouvoir. Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, il explique pourquoi les présidents africains notamment Paul Biya refusent de quitter le pouvoir. Le président français propose des solutions.

« Le point clé, derrière tout cela, c’est le statut des anciens présidents. L’un des chantiers que l’UA doit régler, c’est de rassurer les dirigeants en leur expliquant ce qu’ils deviendront quand ils ne seront plus au pouvoir. Beaucoup de ceux qui s’y attardent éprouvent au fond une espèce de peur panique à l’idée de ne plus pouvoir rester dans leur pays, de ne plus avoir de statut ou à l’idée qu’eux ou leur famille aient des ennuis judiciaires », explique-t-il.

Dans un court extrait de l’interview que le président français vient d’accorder à « Jeune Afrique », il aborde la situation au Cameroun après les généralités de la politique française sur l’Afrique.

Interrogé par JA sur le conflit dans les régions anglophones et la situation politique où l’opposition est « régulièrement réprimée », notamment avec Kamto qui en fait les frais, Macron s’est voulu

mesuré avec le chef d’Etat camerounais.

« […] J’invite le président Biya à effectuer les gestes d’ouvertures lui aussi doit préparer le renouvellement et pacifier son pays», a déclaré Emmanuel Macron, qui n’a pas pris fait et cause pour l’opposant Maurice Kamto, placé en résidence surveillée de fait, depuis le 22 septembre 2020.

Changement de ton

Le 22 février 2020, le chef d’Etat français avait affirmé exercer des « pressions » et donner des « injonctions » à son homologue camerounais.

Interpellé en marge du Salon de l’Agriculture par un activiste d’origine camerounaise qui lui demandait de dénoncer les violations des droits de l’homme attribuées à l’armée camerounaise, Emmanuel Macron promettait de mettre le

« maximum de pression » sur Yaoundé.

Macron avait révélé avoir exercé la pression pour faire libérer Maurice Kamto, « J’ai dit au président Biya qu'il ne viendrait pas à Lyon sans libérer Maurice Kamto », avait révélé Macron.

Et, de poursuivre sur sa lancée, « Je vais appeler la semaine prochaine le président camerounais Paul Biya et on mettra le maximum de pression pour que la situation cesse. Il y a des violations des droits de l’homme au Cameroun qui sont intolérables », avait déclaré le chef d’Etat français.

Agacement

La déclaration du chef d’Etat français avait agacé Yaoundé.

Réagissant à ces propos du président Emmanuel Macron, le gouvernement camerounais avait assuré vouloir rester « maitre de son destin ».

Sans citer nommément Macron, le gouvernement camerounais a demandé dans un communiqué « aux pays amis », de ne « point accorder de crédit à des activistes au risque d’être piégés et de faire preuve d’une candeur, voire d’une inimitié susceptibles de porter préjudice aux bonnes relations avec le Cameroun », avait écrit le ministre de la communication René Emmanuel Sadi dans un communiqué.

« Le Cameroun […] entend rester maître de son destin », avait-il ajouté.

« Le Cameroun n’est pas un DOM-TOM »

Des milliers de jeunes partisans du régime avaient manifesté dans le calme à Yaoundé devant l’ambassade de France, contre les propos de Macron et en scandant des slogans antifrançais.

La plupart des manifestants arboraient des drapeaux camerounais d’autres avaient des pancartes aux slogans hostiles à la France.

« M. Macron le Cameroun n’est pas un DOM-TOM [département et territoires français d’outre-mer]. M. Macron mêle toi de tes oignons », avaient écrit les manifestants sur leurs pancartes.

Cette levée de bouclier contre des propos jugés «condescendants» et

« paternalistes » de la France semble avoir ramené Macron à plus de respect, de mesure et de pondération vis-à-vis de son homologue camerounais.

«Cette fois, Emmanuel Macron n’a dit que l’essentiel. On sent qu’il n’aime pas trop Biya, mais il ne choisit pas Kamto. En clair, il préfère Biya », estime un internaute.

Source: www.camerounweb.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.