0

Que Dieu nous protège : un déluge arrive, une alerte rouge est lancée à la population

Ayolo Et Biya L'assassinat de Martinez Zogo peut faire sombrer le Cameroun

Wed, 25 Jan 2023 Source: www.camerounweb.com

Ça ne sent pas bon du tout. Les assassinats lâches s’enchaînent au Cameroun, au su du leader du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) et président de la République Paul Biya dont la nonchalance ne souffre plus d’aucune contestation.

La mort récente du journaliste d’investigation, directeur général de la radio Amplitude FM est peut-être la goutte d’eau qui va déborder le vase.

Il était connu pour ses prises de position hostiles à l’homme d’affaires Jean-Pierre Amougou Belinga qui se fait appeler le "zomloa des zomloa".

Mais aussi, le journaliste était farouchement opposé aux soutiens indéfectibles qu’apportaient certains membres du gouvernement à Jean-Pierre Amougou Belinga.

Dans le camp des autorités, les personnes qu’il dénonçait souvent sont le ministre des Finances Louis-Paul Motaze, le ministre de la Justice Laurent Esso, etc.

Il y a plus d’une semaine, il a été kidnappé par des individus non identifiées. Après, ce n’est que son cadavre qu’on a découvert dans un quartier de la capitale Yaoundé.

Les premiers signes apparents laissent savoir que Martinez Zogo a été torturé, des parties du corps lui ont été coupées et la dépouille était déjà en état de décomposition avancée.

Cet autre acte est foudroyant et malheureux pour tous. Ce qui amène les Camerounais à se poser des questions légitimes. La diaspora suit également l’affaire.

Justement, Dr Carole Modestine Yonzou Tchatchouang se demande si ce n’est pas le début d’un déluge au Cameroun avec le meurtre prémédité par Martinez Zogo.

Elle s’interroge : « L’assassinat de Martinez Zogo ou les signes précurseurs du déluge qui s’annonce au Cameroun ? ».

Dans son post, l’alliée de Samuel Eto'o Fils qui vit à l’extérieur du pays, souligne que « le Cameroun est à la croisée des chemins. Avec elle, la lutte du pouvoir et la nuit des longs couteaux ».

Mais aussi, « le crépuscule qui signe la fin des temps… La bataille sera très rude et beaucoup de sang va couler ».

Par conséquent, « que le peuple s’apprête à prendre son destin en main. Que Dieu protège le Cameroun et nous protège tous ».

Source: www.camerounweb.com