0
Menu
Infos

Retour des poulets congelés: Mamadou Mota déshabille le gouvernement

Thu, 8 Apr 2021 Source: www.camerounweb.com

Selon le Vice-président du MRC, cela fait 2 ans que la filière avicole agonise au Cameroun. Mamadou Mota qui est récemment sorti de prison, pense que la réouverture des frontières camerounaises aux poulets congelés du Brésil est un aveux d'échec du gouvernement.

VOICI LA REFLEXION DE MAMADOU MOTA

Après la grippe aviaire de 2016, laquelle a mis plusieurs milliers d’éleveurs sur le carreau du fait de la gestion scandaleuse de cette maladie, les éleveurs qui entrevoyaient le bout du tunnel ont vu leur espoir douché par la propagation du Covid.

Cette pandémie qui a cloué les avions à sol a aussi empêché les accouveurs de faire les mises en place de reproducteurs. Ce sont ces derniers qui, après Elevage, vont donner les poussins. A la levée des interdictions, le MINEPIA a à son tour interdit les importations des poussins, reproducteurs et les œufs à couver des pays fournisseurs traditionnels de ces intrants. A-t-il pensé au conséquences ou a t'il choisi de jouer le fou?

Aujourd'hui au Cameroun, le poussin est donc à cause de ces événements devenu une denrée rare. Tenez vous bien, un poussin chair se vend à 700 fac au lieu de 350 f, tarif habituel à cette période de l’année. Le régime biya et ses ministres d'élevage successifs n'ont jamais soutenu la filière avicole, au contraire , ils l'ont mutilé, destruction d'élevage ciblé sans dédommagement, mauvaise gestion de la grippe aviaire qui a complètement ruiné les éleveurs.

Cette filière en plus des décisions kafkaïennes du Ministère en charge de l’élevage, souffre aussi de son organisation structurelle. IPAVIC est quasiment morte, les présidents sont au tribunal pour le contrôle des rares subventions du MINEPAT, L’ordre National des vétérinaires a été muselé par le Ministre de tutelle. Les éleveurs que nous avons joints se plaignent de la qualité des vétérinaires, qui selon eux, ne les aident pas suffisamment dans leur activité notamment dans le suivi des animaux. Il s’en suit des mortalités énormes et des coûts de production les plus élevés de la Sous région.

Faire recours au poulet brésilien en plus congelé est un poignard dans le dos de l'élevage avicole camerounais, toutes ces années de lutte de Bernard Njonga se voit ainsi pulvérisé par l'avidité de ces dirigeants glouton de rétro omissions au mépris de la sécurité alimentaire des plus démunis. Le Brésil est compétitifs parce que les aviculteurs sont subventionnés et le gouvernement brésilien soutient les exportations sous forme de crédits bonifiés avec une très faible part d'argent public , ce sont les banques qui paient, car elles ont l'obligation d'octroyer des crédits à taux préférentiels et elles prennent aussi des parts dans les abattoirs. Monsieur le ministre qu'est devenu le programme poulet Villageois ? Des milliards emportés tout comme dans le projet de développement la filière porcine.

Est-ce que monsieur le ministre pense aux pertes d'emplois ?

Que fait la recherche dans le secteur de la volaille ?

Au nord Cameroun, il n'y a pas de poulet congelé, peuple accompagnons les aviculteurs les plus proches en payant immédiatement a la ferme. Aviculteurs levez vous!

Source: www.camerounweb.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.