0
Sports News Thu, 6 Dec 2018

Retrait de la CAN 2019: le Cameroun met l’offensive sur 2021

En attendant, le Cameroun va poursuivre les chantiers exigés par le cahier des charges de la Confédération Africaine de Football (CAF).

Le Premier ministre chef du gouvernement Philemon Yang a présidé hier la 22ème session du Comité national d’organisation de la CAN 2019. Suite au retrait de l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun par le Comité exécutif de la CAF le 30 novembre dernier, le seul point inscrit à l’ordre du jour a porté sur l’exposé sur ministre des Sports et de l’Education physique Bidoung Mpwatt.

LIRE AUSSI: Paul Biya s’est fait berner par ses ministres- Constant Omari

Il s’en est suivi des débats parfois houleux selon une source, mais tout de même instructifs. Il en ressort un constat, principale- ment des ministres maîtres d'ouvrage présents à la réunion, que le Cameroun ne pouvait pas organiser l’édition 2019 de la Coupe d’Afrique des Nations de football. Ceci si l’on tient compte tenu du taux d’exécution de certains travaux et ouvrages à travers les différents sites devant abriter les poules de la CAN. Ainsi donc, une évaluation objective s’est dégagée quant aux manquements et dysfonctionnements qui ont conduit au résultat que nous connaissons aujourd’hui.

A l’issue de la réunion, plusieurs résolutions ont été prises. Tout d’abord, le ministre des Finances a fait une proposition qui a été adoptée, celle qui consiste à faire l'inventaire de tous les chantiers et prestations en cours. Il s’agit de savoir lesquels relèvent de manière directe du cahier des charges de la CAF et pour lesquels des engagements peuvent être faits.

En réalité des travaux qui n'étaient pas prescrits à l’avance ont certainement alourdi la tâche et mis une pression énorme sur les ressources financières. Le ministre des Finances a pris l'exemple du finance- ment des autoroutes et de la demande d'achat de nouveaux avions par CamairCo, ou de nouvelles locomotives à la CAM- RAIL, ou encore la construction de huit hôpitaux de référence, pour le compte de la CAN.

LIRE AUSSI: Election FECAFOOT: retournement de veste

En définitive, la grande résolution qui sort de cette importante réunion de crise est la poursuite des chantiers exigés par le Comité exécutif de la CAF, pour les achever en fin mars 2019. En outre, le Cameroun va officiellement engager les démarches pour accepter l'offre de report à 2021, en collabo- ration avec les dirigeants de la CAF. Dès lors, il faut mettre un terme à toute entre- prise ou communication visant à incriminer la CAF ou son président Ahmad Ahmad. Dans cet esprit le Premier ministre a finale- ment prescrit l'apaisement avec la CAF.

Source: L'essentiel N°224
Related Articles: