0

Scandale: comment Antoine SAMBA a voulu manipuler la France pour être ministre des finances

Antoine Félix Samba Cité Il nous révèle le véritable visage de la mafia françafricaine

Thu, 26 Nov 2020 Source: 24cameroun.com

Tout porte à croire que le document qui circule est authentique. Mais le contenu de ce document est grave. Il nous révèle le véritable visage de la mafia françafricaine, qui ne s’est jamais estompée.

C’est un véritable scandale. Ce document en circulation depuis la nuit de ce 25 novembre 2020 est un indicateur, si d’aucuns en doutaient encore, que le Cameroun n’est pas vraiment indépendant. Où est l’indépendance de notre pays si c’est la république de France qui propose les ministres des finances au Cameroun. Pour bien saisir les problématiques que posent ce document, voici le contenu de l’engagement que Mr Antoine Felix SAMBA a (peut-être) signé.

« Samba Antoine Félix, ambassadeur Civil principal. Né le 30 Mai 1961 à Nanga Eboko.

Je m’engage en ce jour en mon âme et conscience, après avoir pris connaissance de la lourdeur de la tâche qui m’est proposée, à être le COLLABORATEUR de la République française qui me propose le poste de Ministre des Finances du Cameroun.

Je promets de ne pas rompre les différents accords et traités signés entre mon pays et la France.

Je promets de protéger les intérêts des citoyens Camerounais et ceux de la France, pays ami, de fournir tous mes efforts à la relance de l’Economie suivant la vision du Chef de l’Etat son Excellence Paul BIYA pour l’épanouissement de la société camerounaise.

Le présent engagement est établi pour servir et valoir ce que de droit et reste irrévocable. »

Soit : L’Etat français propose le ministre des finances du Cameroun, celui-ci prend l’engagement d’être le collaborateur de la France. Ce qui consiste à ne pas questionner les traités et accords financiers entre le Cameroun et la France. On ne peut s’empêcher de penser ici à ces questions de francs CFA qui étranglent nos économies. De ce point de vue, il est clair que depuis toujours des tractations sont menées en back-office pour menotter les ministres des postes stratégiques dans notre pays. Ils ne font pas que nous imposer les accords et traités internationaux, mais ils prennent soin en tout temps de savoir qu’ils tiennent les acteurs politiques dans leurs filets. Où est l’indépendance dans un pareil contexte ?

Toutefois, il faut rester prudent et se dire qu’il peut s’agir d’un document non authentifié. Et cela remettrai en cause tout ce qui est dit jusqu’ici.

Antoine_Felix_Samba

Source: 24cameroun.com