0

Statut spécial du NOSO: Akéré Muna reste dubitatif

Akere Muna Justice Akéré Muna s'interroge sur la crise anglophone

Fri, 3 Jan 2020 Source: actucameroun.com

«La population adolescente est maintenant presque inexistante dans de nombreux villages du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Les filles ont fui vers les villes où elles sont maintenant en proie à la débauche totale», ce sont des paroles de Akere Muna, prononcées le 31 Décembre 2019 lors de son discours de fin d’année.

Le fondateur du Mouvement Now a regretté la persistance de la menace liée à Boko Haram dans la région de l’Extrême-Nord. Il a ensuite noté l’afflux des réfugiés centrafricains à l’Est, qui de son avis, constitue «un véritable défi pour les conditions de vie des peuples hospitaliers et pacifiques de cette région».

L’ancien Bâtonnier a dénoncé le statut spécial accordé aux régions anglophones, qui est le fruit de l’héritage colonial. «Aujourd’hui, la conversation porte sur le fait que la minorité se voit octroyer un statut spécial par la majorité est regrettable, en ce qu’elle divise le pays plus qu’elle ne l’unit», a-t-il rajouté.

Il pense que la décentralisation «ne saurait être un instrument de sauvegarde des identités culturelles héritées de deux traditions linguistiques dont nous avons décidé d’en faire les piliers identitaires de notre pays et de ses institutions».

Il a tenu à parler de ce qu’il pense être la fondation de la nation camerounaise, deux systèmes! C’est ça la prémisse simple et fondamentale sur laquelle notre nation a été fondée en 1961.

Source: actucameroun.com