1

Tensions diplomatiques : la 'provocation' du président centrafricain Touadera à l'endroit de Paul Biya

Faustin Archange Touadéra Déclaration Faustin Archange TOUADERA séjourne depuis ce 03 Août 2022 à Douala

Fri, 5 Aug 2022 Source: www.camerounweb.com

« Avec le Président Faustin Archange Touadera, la République centrafricaine est tombée plus que bas. Le pays est devenu un objet de risée du monde, où tous les mafieux les plus crapuleux se retrouvent. D’après le journaliste camerounais Rémy Ngono, Touadera est le Président de la République le plus bandit que Paul Biya, président camerounais n’a jamais voulu recevoir. Quelle honte pour un Président de la République pour être ridiculisé de cette manière? » indiquait il y a quelques semaines Corbeaunews Centrafrique, un média centrafricain.

Le Président centrafricain Faustin Archange TOUADERA séjourne depuis ce 03 Août 2022 à Douala, la capitale économique du Cameroun avant de mettre le cap sur son pays. Mais, ce dernier n’a pas eu les honneurs dus à son rang, même s’il s’agissait d’une simple escale. Il se murmure qu’entre Faustin Archange Touadera et Paul Biya, ce n’est pas le grand amour.

« L'avion du Président de la République Centrafricaine, a atterri hier, vers 15 heures 30, à l'aéroport international de Douala. À sa descente d'avion, il a été reçu par le numéro un de la région du littoral Samuel Dieudonné IVAHA DIBOUA. Les deux autorités ont eu un tête à tête d'une quinzaine de minutes, au salon d'honneur de l'aéroport international de Douala. Puis, la délégation du Président Centrafricain a été accompagnée dans un l'hôtel de la place pour attendre son vol prévu un peu plus tard, en fin de journée » indique Gladice NANFACK.

Pour certains, Paul Biya aurait pu dépêcher un officiel, ne serait qu’un ministre pour aller apporter les civilités au président de la Centrafrique. Se faire accueillir par le numéro un de la région du littoral est aussi une marque de respect sans doute, mais pour eux, cela reste insuffisant.

Les relations entre les deux pays sont au plus bas. Au delà des humiliations subies de la part de Paul Biya, Le Président centrafricain Faustin Archange TOUADERA tient tête aux lois camerounaises sur la question de l'arrestation de Emile Parfait Simb.

« Paul Biya connaît très bien le Président centrafricain Faustin Archange Touadera. Il est le plus grand bandit qu’il n’a jamais vu. Et pourtant, c’est quelqu’un qui devrait être considéré comme un Camerounais », a déclaré le journaliste Rémy Ngono dans son live sur la plateforme de réseau social Facebook.

« À vrai dire, le Président centrafricain Faustin Archange Touadera est le seul Président de l’Afrique centrale à être entouré que des criminels, des trafiquants, des bandits de grand chemin. Même Harouna Douamba, ex-porte-voix du régime Touadera, l’a confirmé aussi dans ses multiples interventions sur les réseaux sociaux. D’après lui, on ne voit désormais le Président Touadera qu’avec n’importe qui, « même avec ceux qui ont égorgé des gens dans d’autres pays, les gens qui escroquent partout en Afrique ». Et c’est vrai. Touadera va même loin pour légaliser une monnaie criminelle appelée cryptomonnaie. Une digitale monnaie que les mafieux aiment utiliser. Mais le plus dur à avaler c’est qu’il trompe le peuple centrafricain en disant que la cryptomonnaie est le moyen facile pour la République centrafricaine à développer son économie. Un véritable charlatanisme au sommet de l’État», ajoute Corbeaunews Centrafrique.

En effet, ce dernier depuis sa fuite séjourne sous le nez du président centrafricain après un court séjour au pays de Vladimir Poutine. De ce fait, il va s'en dire que le président centrafricain snobe les décisions du pays de Paul Biya. Un véritable affront diplomatique pour certains avis bien informés.

Récemment, les conseils d’administration de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) et de l’UMAC, tenues les 20 et 21 juillet 2022 à Douala, tournent le dos à la cryptomonnaie en Centrafrique.

« Après avoir examiné les implications de la loi régissant la cryptomonnaie en République centrafricaine sur l’architecture réglementaire de la communauté en matière monétaire et financière, le conseil d’administration a accueilli favorablement l’expression par la République centrafricaine de son attachement à la monnaie unique et au respect des statuts de la Banque des Etats de l’Afrique centrale, des textes régissant l’Union monétaire et de ses engagements communautaires » voila ce qui ressort des conseils d'administration de la BEAC et de l'Umac, indique Actu Cameroun.

D'après le lanceur d'Alerte Boris Bertolt, « En français facile, la République Centrafricaine reste dans la zone CFA. Le rêve des criminels qui comptaient faire de la République centrafricaine un narco Etat prend progressivement fin. Nul doute que le cas d’Emile Parfait Simb sera sur la table des décideurs de la sous-région dans les prochaines semaines »

De ce fait l'on peut logiquement présager le futur, un futur très très proche. La cryptomonnaie était le seul élément qui motivait le président centrafricain Touadera à protéger Emile Parfait Simb. Mais, dès lors que cette piste est gelée, le sort du patron de Liyemepal est maintenant entre les mains de la justice.

Source: www.camerounweb.com