2
Health News Tue, 30 Jun 2020

Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Tests contre la Covid-19: une cargaison de vaccins à l’aéroport de Yaoundé sème la panique

Manaouda Malachie précise qu’il s’agit des vaccins destinés au Programme élargi de vaccination (PEV) contre d’autres pathologies.

La peur ne cesse de gagner les esprits depuis l’atterrissage le 28 juin 2020 à l’aéroport de Yaoundé Nsimalen, d’une cargaison de vaccins visiblement octroyés au gouvernement camerounais par l’UNICEF, le Fonds des Nations unies pour l’enfance. Les cartons de vaccins sont estampillés « Sanofi Pasteur », du nom du laboratoire français de fabrication de médicaments.

Suffisant pour enflammer la toile qui soupçonne la firme française de médicaments de connivence avec les autorités camerounaises de vouloir procéder à des tests de vaccination contre le Covid-19 aux « cobayes » camerounais. Certains internautes, très inspirés, ont même brandi un flacon estampillé « Coronavirus Vaccine » pour prouver qu’il s’agit bel et bien d’un vaccin qui sera bientôt administré aux populations.

Face à l’ampleur de cette fausse information, le ministre de la Santé publique l’a démentie dans un tweet. « Parallèlement à la mobilisation de nos efforts contre la Covid-19, nous veillons scrupuleusement au suivi des autres pathologies et notamment à la poursuite de nos différents programmes à l’instar du Programme élargi de vaccination (PEV), qui vient de recevoir ces vaccins pour enfants », a précisé Manaouda Malachie.

En clair, il s’agit des vaccins pour enfants destinés à combattre d’autres maladies autres que le coronavirus. Il faut rappeler à toutes fins utiles que malgré les recherches qui se poursuivent, aucun vaccin n’a encore été trouvé contre le Covid-19.

Source: cameroon-info.net

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter