0

Tragique accident : un bus transportant des enseignants déraille à Yokadouma, lourd bilan

Un Accident De Circulation Sur Nos Routes L'accident a fait trois morts

Wed, 22 Jun 2022 Source: www.camerounweb.com

La route continue de tuer au Cameroun. Cette fois-ci, ce sont les enseignants qui sont les victimes. Selon les informations relayées par le confrère MMI, un bus transportant une dizaine d'enseignants a été impliqué dans un tragique accident à Yokadouma, localité située dans la Région de l'Est du Cameroun

Selon les informations, le drame a eu lieu ce mardi 21 juin 2022. Sur le coup, l’on a déploré la mort de trois personnes. C’est le bus de d'Alliance Voyage qui transportait les personnes. Selon les témoins, le véhicule a a perdu le contrôle et s'est brisé sous un manguier – au bord de la route.

"Tant d'autres personnes impliquées dans l'accident ont également subi des blessures graves", a déclaré une source, citée par le confrère MMI.Ils ont tous été transportés d'urgence à l'hôpital régional de Bertoua pour des soins médicaux.



Drame : deux accidents miniers mortels en l’espace 4 jours à l'Est

Après celui ayant fait 5 morts le 9 juin dernier, un deuxième accident minier tue deux personnes, ce 13 juin dans un chantier de Kambele.

Un nouvel accident est survenu ce lundi 13 juin, dans un chantier minier artisanal à Kambele, localité de l’arrondissement de Batouri dans la région de l’Est, située à la frontière avec la République centrafricaine (Rca). Selon le site d’information Stopblablacam, le bilan fait état d’au moins deux morts et deux blessés. « Nous avons extrait deux corps et deux autres qui ont été blessés. Les deux corps ont été remis aux familles. Quant aux blessés, dont l’un a subi un choc au dos, ils ont refusé d’être conduits à l’hôpital » , a déclaré le commandant de brigade de Batouri, l’adjudant-chef major Pierre Mihiroul. Selon ces propos rapportés par le quotidien à capitaux publics, Cameroon Tribune, les victimes seraient décédées des suites d’asphyxie.

Il convient de noter que c’est le deuxième accident minier en l’espace de 4 jours à Batouri. L’on se souvient encore que le 9 juin dernier, cinq personnes ont péri dans l’effondrement d’une mine artisanale à Belita, village minier frontalier de la Rca. Les recherches entamées ont néanmoins permis de sauver huit personnes. Rappelons que la commune de Batouri regorge de nombreuses mines artisanales d’or. Aussi, de tels incidents sont fréquents. Quelque 157 décès ont été enregistrés sur les sites miniers camerounais entre 2013 et avril 2021, selon un décompte de L’Organisation non gouvernementale, Forêts et développement rural (Foder).

Le 30 août 2021, le gouvernement a interdit l’accès des enfants mineurs aux sites d’exploration et d’exploitation minières dans tout le pays et proscrit toute forme de travail à l’intérieur desdits sites impliquant les enfants en deçà de l’âge obligatoire de scolarité comme prévu par la réglementation. Cette mesure fait suite « au constat d’innombrables accidents enregistrés dans les sites miniers ayant causé de multiples pertes en vies humaines » , dont les plus jeunes avaient moins d’un an, précisait le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (Minmidt).

Source: www.camerounweb.com