0

URGENT : explosion d’une bombe à Douala

Bombe Artisanale Douala1 Dernière explosion de bombe à Douala

Thu, 4 Aug 2022 Source: www.camerounweb.com

C’est la panique à Douala, la capitale économique du Cameroun. Selon les informations qui viennent de nous parvenir à la Rédaction de Camerounweb, une déflagration a été entendue il y a quelques instants dans le marché central de la ville.

Selon les premiers recoupements, il s’agirait d’une bombe artisanale qui a explosé dans le marché central de Douala. Marché Central de Douala est un marché située à proximité de Place de L'indépendance, et proche de Mosquée Centrale.

Pour le moment, aucun détail n’a filtré sur cette explosion. Mais toujours est-il que le phénomène se multiplie ces derniers temps. La ville de Yaoundé a vécu à plusieurs des explosions dans des marchés. La dernière en date remonte à quelques heures de l’arrivée d’Emmanuel Macron au Cameroun. Pour le moment, il s’agit des incidents mineurs mais toujours est-il que la menace se rapproche de plus en plus des grandes villes.

Il n y a pas longtemps, les séparatistes amazoniens avaient menacé de commettre des attendant dans la zone francophone du pays.



Urgent : explosion d’une bombe à Yaoundé à quelques heures de l’arrivée de Macron



C’est le jour j. Dans quelques instants, le président de la République française va démarrer un séjour officiel de 48 heures au Cameroun. Lors de ce séjour, plusieurs rencontres bilatérales vont avoir lieu. Mais, ce séjour intervient également dans un contexte sécuritaire assez mouvementés au Cameroun avec la multiplication des explosions de bombes artisanales au cœur de la capitale. Selon les informations qui viennent de nous parvenir, une bombe artisanale vient d’exploser à nouveau dans la capitale politique du Cameroun, ville où séjournera le président français.

C’est le confrère LeTgvdeLinfo qui donne l’information. Selon ce média, il y a eu il y a quelques instants, l’explosion d'une bombe artisanale au quartier Damas à Yaoundé. « Ladite bombe était dissimulée dans une valise », précise le confrère qui ne donne pas plus de détails.

Il y a quelques jours, après l'explosion de deux bombes artisanales en l'espace de dix jours au marché Mokolo de Yaoundé, (samedi 2 et mardi 12 juillet), le préfet a pris des dispositions critiquées par une partie de la société civile.

Dans son arrêté, le préfet du Mfoundi interdit l'abandon de colis, sacs plastiques et emballages dans les lieux publics. Il annonce aussi que la « détention non justifiée » d'écrous, billes, boulons, clous ou morceaux de fer sera considérée comme « un préparatif dangereux ». Et surtout, il affirme que sera déclaré « suspect » tout « contrevenant » ainsi que « toute personne qui se réjouit des difficultés de l'État ou souhaite voir l'État en difficulté. »

« Il est difficile de comprendre comment est-ce que quelqu’un qui donne son avis en parlant des difficultés de l'État puisse être considéré, du point de vue du préfet du Mfouni, comme étant un "suspect". C'est une menace grave que nous dénonçons, que nous décrions. Nous appelons l'autorité administrative à faire son travail qui est celui d'assurer la sécurité des Camerounais et non de violer les libertés et droits fondamentaux des Camerounais. Nous attendons que cette autorité administrative et que les Forces de Défense et de Sécurité communiquent, informent les Camerounais sur ce qui a pu se passer, qui a posé une pareille bombe et sur ce qui est en train d'être fait pour assurer que les Camerounais sont en sécurité, au lieu de faire des sorties qui nous laissent perplexes sur ce que l'autorité administrative recherche. », a dénoncé Cyrille Rolande Béchon, directrice exécutive de l'organisation de la société civile Nouveaux Droits de l'Homme-Cameroun (NDH-Cameroun), à Rfi.

Dans la foulée, deux personnes ont été appréhendées dans la capitale camerounaise Yaoundé.

« Lesdits individus, a indiqué à Xinhua un haut responsable de la police s'exprimant sous le sceau de l'anonymat, sont des commerçants au marché Mokolo, l'un des marchés les plus populaires de la ville où l'explosion a eu lieu non loin d'une brigade de sapeurs-pompiers.Une zone de sécurité a rapidement été circonscrite autour du lieu de l'accident, et une enquête a été ouverte en vue de déterminer l'origine de la bombe artisanale », a révélé Xinhua

Source: www.camerounweb.com