0

Un enseignant en fuite après avoir enceinté 4 élèves de sa classe à Etoug Èbe

Tue, 4 May 2021 Source: camerounweb.com

Selon le lanceur d'alertes camerounais vivant en France, Boris Bertolt, l'enseignant est un grand consommateurs d'élèves de son lycée et un féru du corp à corps. Il aurait entretenu des relations sex3els non-protégés avec plusieurs autres élèves du même établissement.

'Il était enseignant plus particulièrement conseiller d’orientation au lycée d’Etoug Èbe. 4 élèves se plaignent de les avoir enceintées. Depuis des jours il ne passe plus à l’établissement. Il était plus connu sous le nom de Yaya Dude'.

Le phénomène des professeurs qui enceintent leurs élèves est très répendu au Cameroun. Il y a quelques mois, le préfet du département du Lom-et-Djerem, région de l’Est avait dressé un constat selon lequel; la moitié des filles du lycée lycée bilingue de Diang qui compte 500 élèves sont enceintes. C'est en gros un effectif de 300 filles qui ont pris une grossesse sur les bacs cette année uniquement.

Selon le préfet, plus de la moitié des filles de ce lycée sont enceintes. Dans les classes de 3e et 4e toutes les filles sont enceintes. Les élèves concernées sont âgées de 15 à 20 ans.

La région de l’Est est la plus enclavée du Cameroun malgré son fort potentiel minier et forestier. Elle est privée de tout et ne dispose ni d’aucun espace pour la distraction ni de bibliothèques. Dans un tel contexte, le sexe reste le seul loisir, dans un pays où l’âge moyen du premier rapport sexuel est de 9 ans.

La région est abandonnée à elle-même et subit de plein fouet les coupures d’électricité qui la plongent souvent dans le noir pendant des mois.

Si les auteurs de ces grossesses ne sont pas officiellement connus, les soupçons pèsent sur les conducteurs de camions grumiers qui transportent le bois dans la région.

Ces chauffeurs de poids lourds qui effectuent de longs trajets ont acquis la réputation de contribuer à accélérer la propagation du VIH et les grossesses précoces ou non désirées.

Des enseignants et conducteurs de motos sont aussi pointés du doigt.

Source: camerounweb.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.