0

Urgent : Le meurtre d'un mototaximan met la ville de Bangangté sous tension

Soulevement Bangangte Image du soulèvement des mototaximen

Thu, 24 Nov 2022 Source: www.camerounweb.com

• Un mototaximan est porté disparu à Bangangté

• Son corps mutile a été découvert

• Ses collègues mototaximen qui reprochent le laxisme des forces de sécurité sont descendus dans la rue



La ville de Bangangté chef-lieu du département du Nde, dans la région de l'Ouest a vibré au rythme d'un soulèvement populaire. La situation sécuritaire y était trop très tendue ce mercredi 23 novembre 2022. Pour cause, l'assassinat d'un conducteur de moto dont l'engin a été emporté a poussé ses collègues à descendre dans la rue.

En effet, selon les informations parvenues à la rédaction de votre site d'information camerounweb.com, les mototaximen de la ville de Bangangté ont bloqué et barricadé plusieurs carrefour de la ville hier mercredi 23 novembre 2022. Ils ont été manifesté dans plusieurs artères de la ville ainsi qu'au commissariat et à la brigade de gendarmerie.

A l'origine du mécontentement, un mototaximan a été tué et son engin emporté depuis plusieurs jours. Le corps du mototaximan disparu dimanche à Bangangté aurait été retrouvé vers 16 heures ce mercredi, mutilé et enterré vers Bahouoc, un village avoisinant. Pour l'instant les circonstances de cet assassinat restent inconnues et les auteurs courrent toujours. Une enquête conjointe police-gendarmerie a été ouverte à cet effet et les résultats sont activement attendus, surtout par ses collègues.

Depuis le début de soirée, le centre-ville de Bangangté est en ébullition et les images de ce crime crapuleux commencent à circuler. C'est tard dans la nuit que la ville de Bangangté est revenu dans le calme. La situation a été maîtrisée par les force de l'ordre même si certains mototaximen décide de revenir ce jeudi. Pour l'instant tout est dans le calme .

Il faut souligner que depuis plusieurs mois, la ville de Bangangté est en proie à une insécurité criarde avec au menu plusieurs meurtres. Les populations de la ville estiment que les forces de maintien de l'ordre et l'administration sont plongés dans le laxisme et l'arnaque au mépris de la sécurité publique dont ils ont la charge.

Source: www.camerounweb.com