2

Vie de luxe : nouvelles révélations inimaginables sur les séjours de Jean de Dieu Momo en Europe

Jean De Dieu Momo INONDATION Jean de Dieu Momo alias Fo’o Dzakeutonpoug

Fri, 1 Jul 2022 Source: www.camerounweb.com

Jean de Dieu Momo est au courant des inondations dans certaines régions

• Le Camerounais constate aussi les embouteillages dans la circulation

• C’est bon signe selon lui



Le ministre camerounais délégué à la Justice, Jean de Dieu Momo a pris la parole sur des sujets du moment : les inondations dans certaines localités et les embouteillages dans la circulation urbaine. Pour lui, il n’y a pas de conséquences sans causes. Il trouve que les embouteillages, c’est plutôt un signe que les populations sont riches.

Jean de Dieu Momo, encore appelé Fo’o Dzakeutonpoug a donné son point de vue sur sa page Facebook, par rapport aux deux (02) sujets ci-dessus évoqués. En effet, à Douala pour illustration, le carrefour Ndokoti qui est le point de convergence de plusieurs voies de l’arrondissement de Douala 5e, le mal est plus visible.

Le ministre camerounais délégué à la Justice, Jean de Dieu Momo a laissé sur le réseau social susmentionné : « Bon, mettons les choses au clair et regardons le bon côté des choses s’il vous plaît. Un pays où il y a les embouteillages, ce sont les signes extérieurs de richesse et d’opulence des populations. Car en fait, c’est la preuve que la majorité de la population urbaine est riche. Réfléchissons un peu à cela ».

Il a également affirmé, comme relayé par le site Actu Cameroun, que « j’ai séjourné en Europe quelquefois et j’ai remarqué que beaucoup de personnes se déplacent en transport en commun pour éviter les embouteillages et le paiement des parkings. Beaucoup préfèrent se déplacer à moto ou à vélo, surtout à Londres et à Amsterdam. Moi-même quand j’arrive au Pays-Bas, je loue un vélo pour me déplacer. C’est plus pratique. Sinon je vais en métro ou en bus à Paris ou à Bruxelles ».

Pour les inondations, Jean de Dieu Momo explique qu’avec « le nombre important de la population urbaine, les gens construisent parfois sur les passages d’eau obligeant les eaux à se frayer un chemin. Rien d’alarmant tout cela hein. Nous devons nous en réjouir malgré de petits désagréments car il n’y a pas longtemps, seulement quelques-uns parmi nous avaient des vélos. Mon père avait une moto et était parmi les plus riches du village ».

Le ministre camerounais délégué à la Justice, Jean de Dieu Momo, connu pour son franc-parler estime tout simplement que les deux (02) phénomènes sont liés à la croissance démographique ou mieux économique ainsi qu’à des comportements anthropiques (surtout pour les inondations).

Source: www.camerounweb.com