0
Menu
Infos

Yaoundé 7 : toutes les archives du service de l’état civil détruites

Mairie Yaounde 7 2021 Toutes les archives du service de l’Etat civil détruites

Thu, 10 Jun 2021 Source: Mutations N°5358

Ce matin du 08 juin, soit le lendemain de l'inondation inédite enregistrée au lieudit "Carrefour Tsimi", à Oyombang, un camion-citerne de la Communauté urbaine de Yaoundé appelé à la rescousse par l'exécutif municipal de Yaoundé 7ème, absorbe autant qu'il peut les eaux boueuses qui ont envahi la mairie éponyme. Le maire, Augustin Tamba, son équipe et le personnel sont tous mobilisés depuis plusieurs heures. Ils tentent de sauver ce peut encore l'être. Paperasse réduite en pate, mobilier de bureaux en grande partie irrécupérable... ce qui sort des ruines renseigne suffisamment sur l'ampleur du sinistre. Dans le bureau du receveur principal, Jean Berbard Minfegue, la note est salée : la plupart des pièces de recettes et de dépenses, les timbres, etc ont été détruits par les eaux. Pour ce fonctionnaire du ministre des Finances, les pertes sont inestimables. "On peut estimer la valeur d'un équipement, on peut en acquérir un nouveau. Mais comment on évalue la valeur d'une information perdue ?", s'interroge Jean MBernard Minfegue.

La même inquiétude est partagée par le 1er adjoint au maire, qui s'inquiète moins des équipements perdus dans cette catastrophe que des archives à reconstituer. En fait d'archives, le service de l'Etat civil n'est pas sûr de récupérer 10% de sa documentation. Il en est de même du secrétariat général et même du bureau du maire. "Alors que les montées d'eau étaient jusque-là de 60 à 70 cm, on est passé cette fois à plus de 1,5m. La puissance des eaux a même renversé la plupart des étagères qui avaient été construites sur pilotis et tous les documents se sont retrouvés dans l'eau. Je ne sais pas avec quelle puissance l'eau a pu agir. Plus de 80% de nos archives ont été détruites, alors qu’elles étayent rangées au-dessus du niveau d'inondation habituel. Nos équipements et tout notre parc informatique ont été endommagés" regrette le maire Augustin Tamba. Si la dernière est inédite à en juger l'ampleur des dégâts qui a contraint les autorités municipales à fermer pour la première fois la mairie jusqu'à nouvel avis, l'inondation de lundi dernier n'est pas le premier sinistre dans le genre à Yaoundé 7ème.

Pour limiter les dégâts, confie, le chef de l'exécutif municipal, " nous avons commandé du matériel que nous avons mis sur pilotis pour sécuriser nos archives et notre matériel en attendant l'achèvement des travaux de notre nouvel hôtel de ville qui, lui se trouve sur un plateau et donc est à l'abris de toute inondation".

Source: Mutations N°5358

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.