7
Menu
Sport

'A la descente du bus le public lance des cris de singes à notre direction' - Rigobert Song sur l’accueil des algériens

Lions Indomptables Cameroun Blida Song a accordé une interview à la FECAFOOT

Wed, 18 May 2022 Source: www.camerounweb.com

• Song a accordé une interview à la FECAFOOT

• Il brise le verre de glace et parle sans langue de bois

• Il revient sur le cas algérien



Le sélectionneur national des Lions Indomptables a accordé une interview exclusive à la fédération camerounaise de football (FECAFOOT). Il a passé en revue plusieurs sujets brûlants notamment les objectifs fixés pour la coupe du monde Qatar 2022, le cas Joël Matip sans oublier le match retour des barrages en Algérie.

En ce qui concerne l'accueil des Algériens, les dires du manager de l'équipe nationale révèlent comment le public a dénigré la direction et la sélection à Blida.

« A la descente du bus le public lance des cris de singes à notre direction. Notre hymne national a été sifflé et hué », a-t-il fait savoir à Corner, la Newsletter de la FECAFOOT.

"Quand on a joué au football, il y a des choses qu’on ressent. J’ai ressenti à la causerie d’avant match que les joueurs étaient impliqués et déterminés à montrer un meilleur visage que celui affiché à NOUS SUR Douala au match aller, notamment l’engagement, la détermination et le refus du mépris. J’ai dit aux joueurs que nous étions déjà en danger, nous le savions et donc de fait on n’était plus en danger, car n’ayant plus rien à perdre. Je crois que ça s’est joué sur le plan mental et je félicite mes joueurs qui ont réagi en patriotes et en véritables Lions Indomptables", ajoute-t-il.

Qu’avez-vous ressenti après le but algérien dans les prolongations qui éliminait à ce moment-là les Lions ?

A vrai dire, j’étais très serein. Comme je venais de vous dire, je sentais en nos joueurs de la détermination et je savais qu’ils pouvaient faire la différence à tout moment. Il faut encore leur tirer un coup de chapeau, car ils ont fait honneur à la réputation du Cameroun, répond-il.

Et lorsque Les Lions mettent le but de la victoire, quel est votre ressenti ?

Ce sont des choses quisont difficiles à expliquer. Pierre kunde prend le ballon pour effectuer une touche. Il veut d’abord l’effectuer longue. C’est moi qui lui dis « passe la balle à Fai Collins qui peut mettre un bon centre ». Au départ, le centre de Fai m’a paru un peu raté, mais la balle est arrivée sur la tête de Ngadeu et karl (Toko, Ndlr) – je ne sais pas d’où il sortait – il a fait ce qu’il avait à faire. Vous pouvez imaginer la suite. Je suis très content des joueurs qui ont démontré qu’un lion reste dangereux même quand il dort.

Comment arrive-t-on à remobiliser ses joueurs après une défaite à domicile comme celle de Japoma et dans une ambiance bouillante comme celle de Blida ?

La première chose, c’est que je ne suis pas dans les réseaux sociaux pour lire et écouter tout ce qui se raconte. Deuxièmement, je savais que nous étions en danger et que les camerounais ne nous pardonneraient pas une élimination. Du coup, nous avons mis l’accent sur l’aspect mental. J’ai appelé les joueurs individuellement, on a échangé, ils ont compris qu’il fallait donner le tout pour le tout. Dieu merci, les choses sont venues naturellement.

Source: www.camerounweb.com