0
Menu
Sport

CHAN 2023 en Algérie : Quand la politique a failli gâcher la fête

7bf35ba0 9326 11ed 80d6 337feeda602f Pourquoi le Maroc s'est-il retiré ?

Tue, 17 Jan 2023 Source: www.camerounweb.com

Le Championnat d'Afrique des Nations (CHAN), qui se déroule tous les deux ans et qui est l'une des compétitions internationales les plus singulières au monde, débute en Algérie ce 13 janvier.

Par la BBC .

À ne pas confondre avec l'autre tournoi panafricain phare de la Confédération africaine de football (Caf), la Coupe d'Afrique des Nations, les pays participant au CHAN ne peuvent sélectionner que des joueurs évoluant dans leurs propres championnats nationaux.

Cela signifie, par exemple, que l'Algérie ne peut pas solliciter les services de Riyad Mahrez et que le Sénégal ne pourra pas faire appel à Sadio Mané.

Nous y reviendrons bientôt. Mais d'abord, la dispute politique qui a été l'éléphant dans la pièce pendant la préparation du tournoi : pourquoi le Maroc s'est-il retiré ?

Les champions en titre ne s'envoleront pas

Le Maroc est le double champion en titre, mais les Nord-Africains ne feront pas un triplé après que la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a décidé de se retirer, un jour seulement avant la cérémonie d'ouverture.

Pour donner un sens à cette décision de dernière minute, il faut comprendre le contexte politique.

Les relations entre le Maroc et l'Algérie sont tendues depuis plusieurs décennies - en grande partie à cause des rebondissements de plusieurs différends territoriaux - mais en août 2021, lorsque l'Algérie a entièrement rompu ses liens diplomatiques, elle a également fermé son espace aérien aux avions marocains.

Le mois dernier, le 27 décembre, Fouzi Lekjaa, président de la FRMF et délégué du ministre du budget, a annoncé que si l'équipe ne pouvait pas atterrir directement dans la ville hôte, Constantine, où elle jouerait ses matchs, à bord d'un vol de Royal Air Maroc, les Lions de l'Atlas se retireraient.

Une impasse s'est ensuivie, aucune des deux nations ne voulant céder. La Caf reste également silencieuse sur la question, malgré plusieurs demandes de la BBC pour clarifier la situation.

C'est la FRMF qui a finalement rompu la couverture le 12 janvier, en publiant une déclaration qui disait : "L'équipe nationale marocaine n'est pas en mesure de se rendre à Constantine (Algérie) pour disputer la 7e édition du Championnat d'Afrique des Nations et défendre son titre dans la mesure où l'autorisation définitive du vol Royal Air Maroc (RAM), transporteur officiel de l'équipe marocaine de football, de Rabat à Constantine n'a pas été confirmée."

Les ramifications de ce retrait n'ont pas encore été annoncées mais le règlement de la Caf semble suggérer que le Maroc pourrait être banni du prochain CHAN.

La BBC a contacté la Caf pour un commentaire mais n'a pas encore reçu de réponse.

L'Ouganda et la Libye ont également menacé de se retirer du CHAN pour des raisons juridiques et financières mais, à quelques jours de la fin, leurs problèmes respectifs ont été résolus et le reste des équipes devraient participer à la compétition.

Dans le sillage d'une telle agitation, l'Algérie sera probablement le favori des bookmakers.

La République démocratique du Congo, le Mali, le Cameroun et la Libye sont également des candidats crédibles à l'avant-tournoi.

Un fantasme de scout

Nous avons déjà établi que Riyad Mahrez et Sadio Mané n'iront pas divertir les foules en Algérie.

Alors, si aucun de ces grands noms n'est là pour ajouter un peu de paillettes, pourquoi s'en donner la peine ?

Pour ceux qui souhaitent avoir un aperçu des stars africaines de demain, le CHAN reste un événement télévisé incontournable.

Prenez par exemple le succès de l'équipe nationale marocaine à la Coupe du monde Fifa 2022 au Qatar.

Nayef Aguerd, Achraf Dari et Jawad El Yamiq ont tous apporté une contribution précieuse au parcours historique des Lions de l'Atlas jusqu'aux demi-finales.

Chacun de ces joueurs a fait partie intégrante du triomphe consécutif du Maroc au CHAN en 2018 et 2020, ce qui leur a permis d'obtenir des transferts vers des clubs européens, respectivement West Ham United, Stade Brestois et Real Valladolid.

Le parcours du Cameroun au Qatar a été un peu moins impressionnant, mais deux de ses joueurs les plus performants, Samuel Oum Gouet et Moumi Ngamaleu, sont également des anciens du CHAN, ayant participé au tournoi de 2016 au Rwanda.

Un jeune homme de 19 ans, Yves Bissouma, a également participé au Rwanda et a apporté une contribution très remarquée en demi-finale.

Lorsqu'il a marqué un but spectaculaire à la dernière minute contre son pays natal, la Côte d'Ivoire, il est immédiatement devenu un nom connu au Mali, même si le milieu de terrain et ses coéquipiers se sont inclinés en finale contre la RD Congo.

Les géants français de Lille observaient déjà Bissouma depuis plusieurs années, mais ses performances au CHAN ont renforcé leur intérêt et ont rapidement incité les Dogues à signer le prodigieux enfant prodige.

En plus de Bissouma, qui fait maintenant partie de la Premier League anglaise depuis plus de quatre ans et réside actuellement à Tottenham Hotspur, d'autres joueurs notables ont eu un impact dans des clubs européens, notamment Patson Daka de Leicester City, Sekou Koita du RB Salzburg et Al Motasim Al-Musrati de Braga.

Le CHAN fait également partie intégrante du marché des transferts intra-continental.

Par exemple, le Malien Aliou Dieng et le Tunisien Ali Maaloul ont chacun plusieurs participations au CHAN sur leur CV et ils jouent maintenant pour Al Ahly en Égypte, sans doute le plus grand club d'Afrique.

Qui sont les stars de cette année ?

Les talents ne manqueront pas lors du CHAN 2022.

Pour le pays hôte, l'Algérie, Ahmed Kendouci, mérite d'être surveillé.

Le milieu de terrain relayeur de 23 ans est le meilleur buteur du championnat algérien avec huit buts et est connu pour être une menace opportuniste.

L'attaquant ghanéen Daniel Afriyie est un autre buteur prolifique qui cherche à s'imposer.

L'attaquant ghanéen Daniel Afriyie, âgé de 21 ans, a déjà signé un pré-contrat avec le club suisse du FC Zurich, mais il sera néanmoins autorisé à participer au tournoi car, techniquement, il est actuellement enregistré auprès du club ghanéen des Hearts of Oak.

Afriyie a marqué lors de chacun des quatre matches de qualification du Ghana pour le CHAN et s'est même rendu au Qatar où il n'a pas été utilisé comme remplaçant lors de la campagne de Coupe du monde des Black Stars.

Le Sénégalais Lamine Camara et l'Angolais Zini sont deux joueurs moins établis qui pourraient bien devenir des joueurs clés pour leurs équipes nationales dans un avenir proche.

Camara est un milieu de terrain très actif, issu de la célèbre académie Génération Foot, qui a produit Sadio Mané (Bayern Munich), Ismaila Sarr (Watford) et Pape Matar Sarr (Tottenham).

Zini est plutôt un attaquant sur pattes qui a déjà inscrit trois buts en sept matches pour l'Angola en compétition senior et a disputé une poignée de matches en Europe, en prêt à l'AEK Athènes.

Le format

Vous vous demandez peut-être pourquoi le CHAN 2022 se joue en janvier 2023.

Sans surprise, c'est à cause de la pandémie de coronavirus, qui a provoqué un retard dans le calendrier international du football, le CHAN ayant été repoussé de six mois en conséquence.

Il s'agit de la septième édition, mais c'est la première fois que l'Algérie l'accueille. Pour marquer l'occasion, le pays inaugure un tout nouveau stade spécifique au football.

Le stade Nelson Mandela d'Alger, d'une capacité de 40 784 places, accueillera plusieurs matchs importants pendant la compétition, notamment le match d'ouverture et la finale du 4 février.

Les trois autres sites sont le stade Miloud Hadefi à Oran, le stade Mohamed Hamlaoui à Constantine et le stade du 19 mai 1956 à Annaba.

Le CHAN 2022 était censé accueillir 18 nations pour la première fois, au lieu de 16, après que le comité exécutif de la Caf ait voté l'élargissement du tournoi en mai dernier.

Cependant, le retrait du Maroc a réduit ce nombre à 17, ce qui a bouleversé le format de qualification prévu pour la phase à élimination directe.

Les nations participantes ont été réparties en deux groupes de quatre et trois groupes de trois.

Les groupes A et B verront les deux premières équipes se qualifier, mais ce qu'il adviendra des groupes C, D et E reste à voir.

Le plan initial de la Caf prévoyait que seule la première équipe d'un groupe de trois se qualifierait, mais cela signifie désormais que seules sept équipes atteindront les quarts de finale.

La manière dont les organisateurs surmonteront ce déséquilibre numérique n'a pas encore été annoncée.

Une raison de plus de garder un œil sur ce tournoi international unique.

Les poules

Poule A (Alger) :

Algérie

Libye

Éthiopie

Mozambique

Poule B (Annaba) :

RD Congo

Ouganda

Côte d'Ivoire

Sénégal

Poule C (Constantine) :

Soudan

Madagascar

Ghana

Maroc (se retire)

Poule D (Oran) :

Mali

Angola

Mauritanie

Poule E (Oran) :

Cameroun

Congo

Niger

Source: www.camerounweb.com