0
Menu
Sport

Cameroun : le onze type le plus historique des Lions indomptables

Top Liste des 11 meilleurs joueurs que l’équipe camerounaise de football n’ait jamais connus

Wed, 22 Jun 2022 Source: www.camerounweb.com

• Le Cameroun a vu passer de très grands talents

• Désigner les meilleurs n’est pas chose aisée

• L’IFFHS s’est prêté au jeu



Créée en 1984, l'International Federation of Football History & Statistics (IFFHS) est une organisation d'études historiques et statistiques sur le football qui est le sport roi. Elle a bâti sa réputation grâce à des classements de clubs et de personnalités du monde du football, et principalement son classement mondial des clubs de football.

A base des données dont elle dispose ainsi que des enquêtes réalisées auprès des observateurs du football national et mondial, l’IFFHS a dressé une liste de onze (11) meilleurs joueurs que l’équipe camerounaise de football n’ait jamais connus.

Bien que perfectible en fonction de l’appréciation des uns et des autres, celle-là même étant subjective, le classement de l'International Federation of Football History & Statistics (IFFHS) réunit de grands noms du football camerounais.

Il y a par exemple, Thomas Nkono, Rigobert Song Bahanag, Patrick Mboma, Roger Milla, Samuel Eto'o Fils, etc.

legende

Nadia Fotso utilise le 'meilleur sportif camerounais' pour donner une leçon d'humilité à Eto'o

Christelle Nadia Fotso est la fille du milliardaire Victor Fotso décédé. Elle a écrit lundi le 13 juin 2022 une tribune consacrée à la désignation du plus grand sportif que le Cameroun n’ait jamais connu. Pour elle, il ne fait aucun doute. Ce n’est pas Samuel Eto'o Fils, ni Roger Milla.

Pour Nadia Fotso, Samuel Eto'o Fils doit même apprendre de la méthode de cette personne qui consiste à « parler doucement, construire en cessant d’être accro autant aux coups de sang que d’éclat qui lui font croire que les Lions indomptables et le Cameroun, c’est lui ».

De mon point de vue, le plus grand sportif camerounais est Yannick Noah et j’écoutais une de ses interviews dans laquelle il affirmait que pour se faire bien entendre, il faut parler doucement…

Je me souviens surtout de Yannick Noah, capitaine de Coupe Davis, la dernière fois qu’il clamait avec passion et conviction à ses joueurs après leur élimination en demi-finale pour les motiver pour l’année suivante qu’il n’y avait pas de Roger Federer parmi eux et qu’ils étaient tous des Nadal donc condamnés à travailler pour réussir.

C’est cela que j’ai toujours admiré en Yannick Noah, sa concentration sur l’effort, le travail conscient qu’il n’y a pas de magie, que la régularité est essentielle, sa capacité à se mettre au niveau des autres pour communiquer avec eux sans prendre toute la lumière.

Maintenant qu’il vit au Cameroun, je ne comprends pas comment Yannick Noah n’est au moins Ambassadeur des Lions indomptables alors qu’il a tant à leur apporter.

Source: www.camerounweb.com