0
Menu
Sport

Cameroun : les espoirs déçus de Paul Georges Ntep

Sat, 26 Dec 2020 Source: Journalducameroun.com

Malgré un énorme boulevard qui s’offrait à lui à la veille du Mondial 2014 pour devenir un patron chez les Lions indomptables, il avait choisi les Bleus, (jusqu’en 2015), avant de se rétracter en faveur du Cameroun en octobre 2018. L’ailier de 28 ans qui végète aujourd’hui à Guingamp en Ligue 2 n’a inscrit qu’un but en club lors des trois dernières saisons. Une situation inquiétante pour cet ancien grand espoir.

Dans les magazines spécialisés de football, Paul Georges Ntep anime désormais la rubrique : « Que devient-il ? ». Quasi absent des radars, c’est désormais en Ligue 2, dans le club de Guingamp que l’on retrouve les traces de celui qui était considéré comme un grand espoir du football. Cependant, même à l’échelle inférieure, il fait banquette. Il était de nouveau remplaçant lundi 21 décembre 2020 lors du déplacement de son club face au Paris Fc, défait 2-3. Après 17 journées de championnat de Ligue 2 française, le joueur formé à l’Aj Auxerre n’a, jusqu’ici, disputé que trois matchs dans la peau d’un titulaire.

Chez Paul Georges Ntep, le comeback est permanent. Après son départ de Rennes, le 9 janvier 2017, la carrière de Paul-Georges Ntep a pris un virage troublé avec Wolfsburg (Allemagne), avec qui son temps de jeu a chuté. N’ayant disputé que 164 minutes lors de la première partie de saison 2017-2018 en Bundesliga et ne comptant qu’une seule titularisation à son actif, il fait son retour en France le 17 janvier 2018. Il est prêté jusqu’à la fin de saison par Wolfsburg à Saint-Etienne.

Placardisé à Wolfsburg

S’il connaît deux titularisations en janvier, il n’en connaîtra que trois autres sur le reste de cette deuxième partie de saison, se contentant d’un rôle sur le banc alors que le club stéphanois lutte pour une qualification européenne. Dans le Forez, il n’aura connu que cinq titularisations pour huit entrées en jeu.

Placardisé à Wolfsburg, il est prêté le 25 août 2019 à Kayserispor. Le 3 décembre 2019, il résilie son contrat avec le club turc en raison de salaires impayés. Le 11 février 2020, il abroge d’un commun-accord son contrat avec Wolfsburg qui courait jusqu’en 2021.

De retour, en mai dernier, dans un championnat, la Ligue 2, qui l’a révélé avec Auxerre. Il affichait ses ambitions : « J’ai eu un parcours assez atypique, j’ai commencé par la Ligue 2, y revenir peut paraître comme un retour en arrière. Je vois plutôt comme une possibilité de repartir de l’avant. ». À cause de ses blessures, de son caractère et de ses choix de carrière, le droitier de nature, mais milieu de couloir gauche par convenance, si explosif à Rennes, manque désormais de puissance et de rapidité dans son jeu.

Paul Georges Ntep, c’est l’histoire d’un footballeur né à Douala, au Cameroun (29 juillet 1992) de parents 100% camerounais qui ne rêvait que d’une vie en Bleu. Répondant favorablement aux sirènes du sélectionneur français Didier Deschamps, qui ne ménagent jamais ses efforts pour attirer vers les Bleus les jeunes prometteurs footballeurs d’origines africaines, Paul Georges Ntep honore sa première sélection en équipe de France, le 7 juin 2015, contre la Belgique (il entre en jeu à la place d’Olivier Giroud à la 80ème minute). Six jours plus tard, contre l’Albanie, il entre en jeu à la place d’Antoine Griezmann, à la 59ème minute. Puis, plus rien !

Courtisé en vain

Après trois années (juillet 2015-septembre 2018) de traversée du désert sur la scène internationale, Paul Georges Ntep s’est souvenu qu’il possède également la nationalité camerounaise. Les deux matches amicaux disputés avec la France, ne comptant pas aux yeux de la FIFA, il peut légitimement changer de nationalité sportive et jouer pour le Cameroun.

En octobre 2018, Paul Georges Ntep qui a été très courtisé en vain par les autorités en charge du football camerounais, à la veille du Mondial brésilien de 2014, accepte par défaut, d’intégrer les Lions indomptables, en jouant deux matchs face au Malawi, dans le cadre des éliminatoires de la Can 2019. Puis, 9 juin 2019 à l’occasion d’un match amical face à la Zambie (victoire 2-1) il marque dès la deuxième minute de la rencontre, inscrivant ainsi son premier but sous le maillot des Lions Indomptables. Mais, l’attaquant au registre complet autrefois, est devenu lent et maladroit. En perdant ainsi son efficacité offensive, il n’a plus été convoqué chez les Lions indomptables. Saura-t-il rebondir ?

Dans le registre des Franco-camerounais qui, en se surestimant, ont fait les mauvais choix de carrière internationale, Paul Georges Ntep n’est pas un cas isolé. Le fait le plus emblématique est celui de David Ngog, qui a depuis pris sa retraite à 30 ans. Pendant que le Cameroun offrait une belle opportunité de disputer le mondial sud-africain de 2010, l’attaquant formé au PSG est resté en attente d’une sélection chez les Bleus, qui n’est jamais venue.

Dans cette lignée des boudeurs de l’équipe nationale de football du Cameroun, l’on peut citer : James Léa Siliki (24 ans, Rennes), Adrien Tameze (26 ans, Hellas Verone), Ibrahim Amadou, (27 ans, Angers), Axel Ngando (27 ans, AJ Auxerre), Jean–Christophe Bahebeck (27 ans, Partizan Belgrade), Olivier Ntcham (24 ans Celtic Glasgow ) et Maxime Poundje (28 ans, Bordeaux). On n’en vient à souhaiter, pour ceux qui ont le niveau des Lions indomptables, qu’ils revoient leurs ambitions à la baisse, comme l’a fait Paul Georges Ntep. Comme dit le proverbe : « Mieux vaut tard que jamais ».

Source: Journalducameroun.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.