4
Menu
Sport

Canal+ : Samuel Lobé dit ne pas connaître Ajara et provoque la colère de Jean de Dieu Momo

LOBE AJARA Samuel Lobé ne connaît pas Ajara Nchout Njoya

Fri, 22 Jul 2022 Source: www.camerounweb.com

Ajara Nchout Njoya a pris part aux CAF Awards

• Elle était en lice pour le prix de meilleur joueuse

• Manifestement, il y a des personnes qui ne la connaissent pas



Samuel Lobé en fait partie. Il est un ancien joueur professionnel de football qui évoluait au poste d'avant-centre. C’est en 2002 qu’il a entamé une carrière de consultant télé pour le Groupe Canal+.

Aujourd’hui, ceux qui suivent les matchs, les analyses d’après match ou les émissions sportives sur les chaînes sportives connaissent très bien Samuel Lobé qui partage parfois le plateau avec le Camerounais Patrick Mboma, lui aussi consultant sur la chaîne.

Après la cérémonie de remise de prix aux acteurs africains les plus décisifs de l’année, Samuel Lobé s’est exprimé sur le cas Ajara Nchout Njoya qu’il dit ne pas connaître.

Mais encore, il lui demande d’évoluer dans un club professionnel en Europe. Pourtant, Ajara Nchout Njoya joue dans l’équipe italienne féminine de l’Inter Milan. Sans l’ombre d’aucun doute, Samuel Lobé ne maîtrisait pas du tout son sujet.

« J'ai entendu le nom de Ajara Nchout Njoya pendant l'annonce des candidates au ballon d'or et mes questions sont : Joue-t-elle au foot ? Si oui dans quel championnat ? Pourquoi ne joue-t-elle pas en Europe ? », a demandé Samuel Lobé.

Le ministre camerounais Jean de Dieu Momo alias Fo'o Dzakeutonpoug n’a pas manqué de répondre au journaliste Samuel Lobé qui ignore que la Lionne Ajara Nchout Njoya évolue à l'inter de Milan, club italien de première division et y est une joueuse importante.

« Ignorance non seulement coupable mais surtout prétentieuse et arrogante. Laissez croire qu'on connaît tout quand précisément on ne connaît rien. A moins qu'il soit de la BAS (Brigade anti-sardinard, ndlr), il n'y a pas d'explications à pareille ignorance inculte. Mais il gagne quand même à ce que nous connaissions son nom aujourd'hui. A quelque chose malheur est bon ».

Source: www.camerounweb.com