0
Menu
Sport

Colère et grand ménage de Samuel Eto'o : Pierre Semengue est dans la tourmente et ne 'dort plus'

Pierre Semengue Et Samuel 780x470 Le cas de Pierre Semengue est sur la table du Président de la Fecafoot

Tue, 21 Jun 2022 Source: www.camerounweb.com

Samuel Eto'o Fils a commencé le grand ménage avec trois joueurs éjectés du groupe

• Il s'agit de Clinton Njie, Christian Mougang Bassogog et Harold Moukoudi

• Le cas de Pierre Semengue est sur la table du Président de la Fecafoot



Samuel Eto'o est en colère. Il fait un grand ménage au sein de l'instance qu'il préside, la FECAFOOT, de même que chez les Lions Indomptables. L'on a appris de sources anonymes que le président de la Fecafoot au lendemain de son procès en Espagne a démarré un grand ménage dans la tanière des Lions indomptables.

En effet, d'après notre source, Samuel Eto'o a retiré Clinton Njie, Christian Mougang Bassogog et Harold Moukoudi du groupe WhatsApp des Lions indomptables. Ces trois Lions n'avaient plus été appelés dans la tanière depuis la Coupe d'Afrique des Nations et les deux matchs face à l'Algérie comptant pour la qualification au mondial au Qatar en fin d'année. Est-ce une manifestation de sa frustration après le verdict de la journée d'Hier ?

La nouvelle tombe mal pour Samuel Eto’o. Alors qu’il tentait d’éteindre la polémique née après ses propos incendiaires dans les vestiaires des Lions Indomptables du Cameroun, le président de la Fédération camerounais de football, Samuel Eto’o est à nouveau sous le feu des projecteurs. La justice espagnole vient de condamner l’ancien international camerounais à 22 mois de prison pour fraude fiscale.

« Il a été reconnu coupable d’avoir caché 3,8 millions d’euros entre 2006 et 2009 au Trésor public espagnol lorsqu’il évoluait au FC Barcelone. Son ancien représentant José Maria Mesalles, jugé pour le même délit, a quant à lui écopé d’un an de prison. Quatre ans (Eto’o) et six mois (Mesalles) avaient initialement été requis par le parquet », rapporte le site sportif de BFM TV.

Cette colère peut rejaillir sur des têtes avec lesquelles le Président de la Fecafoot 'est en désaccord. Déjà trois joueurs ont eu le malheur d'être éjectés par Samuel Eto'o du groupe WhatsApp des Lions indomptables. Le cas du Général Pierre Semengue est cité mais en coulisse.

On le savait depuis, entre le Conseil transitoire du football professionnel (CTFP) et la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) le torchon brûle toujours. Le président du CTFP Pierre Semengue signe mordicus de voir son attaché de direction Henri Bertrand Mballa Owono d’assurer ses fonctions de Secrétaire général par intérim et impose aux employés de ladite institution de le reconnaître comme tel. Mais la Fécafoot maintient Paul Mebizo’o à ce poste.

Chassé de son bureau, le secrétaire général exerce ses tâches à la Tour du Tsinga révèle le Journal du Cameroun. Une concertation s’est tenue le 13 juin dernier à la Fecafoot. Étant au courant selon certaines sources dignes de foi, l’ancien patron de la LFPC a préféré botter en touche cette assise. Du coup son premier vice-président André Noël Essian a piloté ses travaux en compagnie de sept autres membres de la CTFP. Il s’agissait de la deuxième rencontre qu’il présidait en l’absence du président, Pierre Semengue.

Les membres du CTFP ont constaté, selon le communiqué ayant sanctionné leur rencontre, que Pierre Semengue a adressé des correspondances au président de la Fecafoot, à l’Association des clubs élites Cameroun et au ministère des Sports et de l’Education physique en tant que président de la Ligue du football professionnel du Cameroun. Pour eux, cela est incompatible avec celle de président du CTFP. Ils ont donc demandé au président de la Fecafoot de tirer toutes les conséquences nécessaires à la bonne marche de cette structure.

A en croire Cameroon tribune, quelques résolutions ont été prises à la suite de ces travaux, notamment l’avis favorable sur les dossiers et l’état des salaires du personnel. Des procédures disciplinaires ont été également envisagées à l’endroit de deux employés. Enfin, les membres du CTFP ont rappelé que les actes administratifs posés au nom du conseil par Henri Mballa Owono, SG nommé par Pierre Semengue, sont nuls et de nuls effets.

Bien que n’ayant pas fait l’objet d’une résolution, l’un des six points à l’ordre du jour était relatif à l’organisation des barrages des championnats professionnels de MTN Elite One et MTN Elite Two à Garoua. Il était notamment question de plancher sur une proposition de calendrier et un projet de budget.

Le téméraire Pierre Semengue, sur les antennes de la Crtv jeudi dernier, a réitéré sa position, souhaitant : «Rencontrer le président de la Fecafoot pour lever le problème de deux secrétaires généraux. Il y a un seul que j’ai nommé et un autre que j’ai suspendu et que Samuel Eto’o maintient contre mon avis. Voilà le problème. Paul Medbizo’o ne peut pas convoquer le personnel de la LFPC que j’ai reversé au CTFP alors qu’il n’a plus qualité ».

Par ailleurs, le soi-disant secrétaire général nommé par Pierre Semengue sera poursuivi en justice camerounaise si et seulement si, il usurpe encore le titre du Secrétaire général. Entretemps, un tête-à-tête serait en vue entre le père Pierre Semengue et Samuel Eto’o pour trouver une solution à cette nième crise, conclut le Journal du Cameroun.

Source: www.camerounweb.com
Related Articles: