0
Menu
Sport

Démission de Benjamin Banlock : on vous explique son expression 'danseuse du président'

Benjamin Banlock FECAFOOT SG C’est officiel, Benjamin Banlock n’est plus le Secrétaire général de la FECAFOOT

Wed, 18 May 2022 Source: www.camerounweb.com

• C’est officiel, Benjamin Banlock n’est plus le Secrétaire général de la FECAFOOT

• Il annoncé sa démission ce mercredi 18 mai 2022 à travers une lettre adressée à Samuel Eto’o

• Dans sa lettre de démission, il a évoqué l’expression « danseuse du président », on vous l’explique



C’est officiel, Benjamin Banlock n’est plus le Secrétaire général de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Il annoncé sa démission ce mercredi 18 mai 2022 à travers une lettre adressée à Samuel Eto’o, le président de la Fecafoot.

La démission du désormais ex-SG de l’instance faîtière du football camerounais fait réagir sur les réseaux sociaux. Dans sa lettre de démission, il a évoqué l’expression « danseuse du président ». Une expression sur laquelle nous nous penchons pour éclairer la lanterne de plus d’uns qui ne comprendraient pas ladite expression ou encore, la prennent littéralement ou au premier degré.

La « danseuse du président » est une expression très ancienne qui désigne un certain type de mécénat, un sous-entendu, en d’autre terme, un mécénat égoïste, obscure et despotique, qui ne servirait à rien qu'à répondre aux caprices d'un chef d'entreprise.

Pendant longtemps, cette expression, critique à peine voilée, a désigné les politiques de mécénat chères à certains PDG, souvent mises en place sans fondement stratégique ni participation des collaborateurs. Du genre passe-temps onéreux.

En évoquant cette expression et en la dirigeant vers Samuel Eto’o, Benjamin Banlock, le désormais ex-Secrétaire général de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) indexe les pratiques de ses ex-supérieurs qui ne conviendraient pas à sa vision du management.

Le 19 avril 2022, le désormais ex-secrétaire général de la Fecafoot était suspendu. Il était reproché à ce dernier sa mauvaise gestion financière et de pratique de corruption. En effet, Benjamin Banlock était accusé de mauvaise gestion financière et soupçons de magouilles dans les marchés publics.

Mais également d’acte de corruption dans la gestion de certains clubs en conflit ; à l’exemple de l’aigle royal de Nkongsamba où il aurait reçu une forte somme d’argent du président déchu Adolphe Nseke pour annuler l’assemblée générale du 08 avril 2022.

Source: www.camerounweb.com
Related Articles: