1
Menu
Sport

Désillusion : le coupable en Algérie est désigné, Eto’o interpellé

Etoo Entrainement Samuel Eto'o

Wed, 25 Jan 2023 Source: www.camerounweb.com

Contre le Mena, les Lions indomptables A’ se sont inclinés (1-0) dans le groupe E. Après une première mi-temps soldée par un score de zéro but partout, l’unique but de la rencontre interviendra à la 69e minute. Une réalisation d’Ousseini Badamassi.

C’est donc le Niger qui prend la première place du groupe E avec 4 points, devant le Cameroun (3 points) et le Congo (1 point). Depuis, l’on cherche les coupables de cette nouvelle débâcle.

Alain Denis Ikoul explique en détaille la débâcle des Lions A' en Algérie. « Le Cameroun a le droit de perdre un match de football, mais on n'a pas le droit de se faire éliminer face au Niger dans un match où le nul nous était suffisant. Pour moi c'est la plus grosse désillusion du football camerounais au 21e Siècle. Après pour faire diversion on va faire le procès du coach, des joueurs, et même d'autres affaires, mais les faits sont là : notre championnat est en chute libre, et c'est là le grand enseignement de cette élimination. On nous annonce une révolution depuis un moment, mais paradoxalement cette révolution entraîne l'exode de nos joueurs les moins mauvais, et on reste avec des mecs qui ont des lacunes sur les fondamentaux du football (amorti, contrôle, passe ...) », explique Alain Denis Ikoul

« Si notre championnat avait retrouvé sa grandeur, nos trois meilleurs attaquants sur la dernière année civile ne seraient pas allés en Afrique du Sud (Bertrand Mani et Souaibou) et en 3e division au Mexique (Enow). L'un de nos meilleurs milieux de terrain sur les deux dernières années ne serait pas allé en 3e division en Belgique. Cet exode massif de nos joueurs "les moins mauvais" vers des championnats parfois agricoles, traduit un malaise réel dans notre championnat camerounais. Il faut donc quitter les communications surencheries, et revenir à la réalité.

Quand on se remémore le très dithyrambique discours de notre dernier ballon d'Or lors de ladite cérémonie, et qu'on voit qu'il a abandonné un CHAN qui lui tendait les bras alorsqu'il aurait pu négocier un départ après la compétition, on comprend que la MTN Elite One est un enfer aujourd'hui pour ces enfants. L'histoire retiendra donc que la plus grande fédération de l'histoire du Cameroun n'a pas pu qualifier l'équipe du meilleur championnat de l'histoire du Cameroun au 2e tour d'un CHAN face au Niger. Un cap que d'autres exécutifs, ont franchi avec brio autrefois. Ça sonne très mal. Il faut vite corriger ça, en nous réconciliant avec notre réalité, car on se voit trop beau, on se prend pour ce que nous ne sommes pas, et ça paye cash. », pointe le journaliste

Source: www.camerounweb.com