0
Menu
Sport

Danse, punchline et farotage : une vidéo de Samuel Eto'o tourne en boucle sur internet

ETOO PUNCH.jpeg Samuel Eto'o suit son proche chemin

Tue, 20 Sep 2022 Source: www.camerounweb.com

• Les internautes ne lâchent pas Samuel Eto'o Fils

• Une vidéo du président de la Fecafoot circule

• La toile est totalement déchirée



Le patron de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), Samuel Eto'o Fils ne passe un seul jour sans lire son nom dans la presse nationale ou sur internet. Il y a forcément quelque chose que le public met sous la dent.

L’ancien buteur des Lions indomptables semble s’en être habitué. Justement, c’est ce qu’il dit par moments dans les images prises séparément et montées pour avoir une vidéo concordante, avec une musique en fond sonore.

La vidéo de plus d’une minute a été publiée sur plusieurs réseaux sociaux dont Facebook. Au début, on voit le boss Samuel Eto'o Fils prier Dieu pour avoir la force nécessaire pour combattre des personnes comme Yannick Noah, éviter ceux qui souhaitent son malheur comme Djamel Belmadi et Cie, être avec des vrais amis comme Rigobert Song Bahanag, Patrick Magic Mboma, etc.

Ensuite, le président de la Fecafoot est montré en train de danser au milieu des militaires et d’autres civils, faire des discours applaudis par les personnes autour de lui, etc.

Les internautes sont émus par la force d’imagination de celui ou celle qui se cache derrière la réalisation de cette vidéo rapidement devenue virale sur la toile.

« Cette vidéo de Samuel Eto'o Fils qui fait le buzz en ce moment. Je quitte ce pays.

Entre-temps, le son même a un goût hein ! On fait de cette chanson, la chanson officielle de papa Samuel Eto'o Fils.

Le continent camerounais c'est la magie, ça encore frappé fort avec le père.

Mince le beubeh national, tous tes ennemis sont vaincus. Aie j’aime mon pays, on connait le sulivement », ont écrit quelques-uns.

Cette vidéo très drôle surgit à une période où la Fecafoot est en plein tiraillement avec l’équipement français Le Coq Sportif représenté par l’ancien tennisman Yannick Noah.

Source: www.camerounweb.com