0
Menu
Sport

Destitution : une nouvelle lettre du TAS sur la table de Samuel Eto’o

Eto'o Samuel Fils Samuel Eto'o

Thu, 28 Jul 2022 Source: www.camerounweb.com

Le 8 juin dernier, le Tribunal Arbitral du Sport avait jugé la requête introduite par la faction de l’Assemblée générale 2009 proche du président de la Fécafoot. Cette décision donnait ainsi des chances à la validation de l’élection de l’actuel Exécutif. Le TAS vient de d’envoyer un nouveau courrier aux protagonistes pour renvoyer la décision à une date ultérieure ?

« Au nom de l’arbitre unique, j’informe les parties que la requête des appelants visant à retirer la présente procédure est acceptée ». « Ce n’est pas encore la sentence tant attendue du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) dans le cadre de la procédure N°8456, mais c’est tout comme. Dans l’un des courriers adressés ce 8 juin 2022 aux parties en conflit dans le cadre de cette affaire qui oppose une faction des membres de l’Assemblée générale (AG) de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) version 2009 avec en tête de file Pierre Ndjili Ndengue, à l’Exécutif de la Fécafoot, Delphine Deschenaux-Rochat, la conseillère du TAS, informa ainsi les parties que la juridiction a accédé à la requête portée par Faustin Mbida et Pierre Boudjiko. Lesquels ont été mandatés par une autre faction des membres de l’AG 2009 ayant décidé de se retirer de l’affaire qu’ils avaient portée avec succès devant la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage (CCA) du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC), demandant l’annulation des résolutions de l’AG de juillet 2021 ayant adoptées les textes qui ont encadré le dernier processus électoral à la Fécafoot. Décision que l’exécutif de la Fécafoot avait attaquée au TAS ».

Le Tribunal Arbitral Du Sport ( Tas) prolonge sa décision d’annulation de l’assemblée générale élective de décembre 2021 ayant porté Samuel Eto’o à la tête de la fecafoot au 31 août 2022.

« Au nom de la Présidente suppléante de la Chambre arbitrale d’Appel du T A S, je vous informe que le délai prévu à l’article R59 du Code de l’arbitrage en matière de sport a été prolongé au 31 août 2022. Je le tiens volontiers à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et vous prie de croire Madame Monsieur chers confrère, l’assurance de ma considération distinguée », lit-on dans la note.

« La vérité c’est que quand une décision juridique est difficile à prendre c’est qu’elle ne sent pas bon pour l’une des parties. La décision peut devenir à ce moment politique en fonction des circonstances », commente le lanceur d’alerte Boris Bertolt.

Source: www.camerounweb.com