0
Menu
Sport

Elite One : Axel Ndzana « sauve » Union de Douala

Union Sportive De Douala Nouveau Axel Ndzana « sauve » Union de Douala

Thu, 26 Aug 2021 Source: Le Jour

Le capitaine des Nassara Gamakaï a empêché pour l’heure, la relégation du club en inscrivant l’unique but face à Dragon Fc au stade de Japoma hier, 25 août 2021

L’Union sportive de Douala (Usd) devait impérativement remporter son match qui l’opposait à Dragon Fc de Yaoundé, lors de la 21ème journée du championnat Elite One au stade annexe n°1 de Japoma. Au moindre faux pas mercredi 25 août 2021, fût-t-il un match nul, le club au million de supporters était garanti d’une relégation directe en Elite Two. Sur la pelouse, la pression des enjeux, le pressing de l’adversaire et des fans ont visiblement pesé sur les épaules des vert et blanc.

Il a fallu attendre jusqu’à la 80ème minute de jeu pour voir briller une petite lueur d’espoir. Maxim Nzesseu Bassogog qui reçoit une balle en profondeur dans la surface de réparation de Dragon F.c tente d’amortir la balle. Il est fauché par un défenseur. L’arbitre siffle un pénalty. Le capitaine Axel Romuald Ndzana se charge de le réaliser. Il envoie le cuir au fond des filets. Les supporters presqu’entièrement acquis à la cause des unionistes sont en liesse. Les joueurs aussi. C’est ce score de 1 but à 0 qui dominera la partie jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre. Union n’est pour autant pas exempt d’une relégation. Le match remporté par Union avait pourtant commencé sur une grosse frayeur très vite occasionnée par les joueurs de Dragon Fc.

A peine 30 secondes du coup d’envoi et déjà une balle puissante tirée trouve la barre transversale des goals de Fils Legrand Jom. Le ballon achève sa course sur la ligne des buts avant de se retrouver les bras du portier. Les fans d’Union s’exclament d’une même voix. Le président Franck Happy est plutôt calme. Il a les bras croisés. Quatre minutes après, il sort de sa réserve. « Ndzana, sortez !», lance -t-il d’une voix grave. Les supporters s’y mêlent aussi. Chacun tente de donner des directives aux joueurs depuis les gradins, en les réprimandant. « Ils ont besoin d’encouragements. Ils ont déjà assez de stress comme ça », fait remarquer un quinquagénaire. Il est aussitôt menacé verbalement par un autre supporter plus jeune, visiblement remonté par la performance d’Union qui ne rassure pas.

Union pas à l’abri d’une relégation

Sur le terrain, les Nassara Gamakaï prennent très peu d’initiatives et n’occupent pas véritablement le milieu de terrain. En moins de trois minutes, les vert et blanc passent à côté de deux occasions de buts. Dragon au rebond tente de faire monter la pression encore plus. Sur une contre-attaque des visiteurs à la 16ème minutes, Abdel Nassere fait une passe à Roche Foning, le dossard n°9 bien positionné à l’aile gauche. L’avant-centre effectue une reprise de volée.

Mais le ballon passe à quelques centimètres des goals d’Usd. Union qui recherche toujours ses marques bénéficie d’un coup franc à la 31ème minute. Le capitaine se charge de le tirer. Ce sera trop haut. Les Nassara obtiennent ensuite deux corners consécutifs en moins de trente secondes. Les goals de Dragon F.c restent inviolés jusqu’à la mi-temps. A la reprise du match, Union peine toujours à retrouver le chemin des filets. Maxim Bassogog n’est visiblement pas dans sa forme habituelle. Dans les gradins, son frère ainé, l’international et Lion Indomptable Christian Bassogog est venu l’encourager, Union avec. Il faudra attendre la 80ème minute de jeu pour voir Axel Ndzana « sauver » Union en inscrivant l’unique but de la partie après une faute sur le jeune Bassogog. Avec actuellement 18 points à son compteur, les Nassara passent en dessous de Dragon et Eding Sport (19 points chacun) et au-dessus de Yafoot, 13 points, déjà assurée d’une relégation. Mais l’équipe Union sportive de Douala en première division depuis 1955 n’est pas encore exempte de relégation en Elite Two.

Le club devra remporter son dernier match face à Pwd de Bamenda dimansche prochain. Les poulains de Richard Towa doivent dans le même temps croiser les doigts pour espérer voir une défaite de Dragon face à Renard et une autre défaite d’Eding face à Yafoot. Une équation à deux inconnues. Union sportive de Douala ne tient visiblement pas son destin entre ses mains.

Source: Le Jour