0
Menu
Sport

Emotion : les premiers mots de la femme de Foé confuse, les larmes aux yeux après sa mort (vidéo)

Video Archive
Tue, 28 Jun 2022 Source: www.camerounweb.com

• Marc-Vivien Foé est à jamais dans le cœur des Camerounais

• Il est décédé sur son "lieu de travail"

• Sous le regard inquiet de sa femme Marie Louise



Il y a dix-neuf (19) ans, lors d’un match de la Coupe des confédérations avec l’équipe nationale du Cameroun, Marc-Vivien Foé est tombé sur le terrain et est décédé quelques instants après. Stupeur générale, le monde du football avait pris un gros coup sur la tête. Foé, c’est le premier Lion indomptable que les Camerounais ne sont pas prêts à oublier.

Dimanche le 26 juin 2022, c’était l’anniversaire de sa mort. Un moment particulier pour le Cameroun, l’Afrique et le monde entier de rendre une fois encore hommage à l’illustre disparu, ce joueur qui était très apprécié pour son talent et sa personnalité rare.

Comme à chaque fois qu’on s’en souvient, les anciennes douleurs ont ressurgi et les vieilles images ont été ressorties. L’une d’elles est la vidéo de la femme du défunt Marie Louise Foé. Elle avait jadis accordé une interview juste après le décès de Marc-Vivien Foé.

« Ma grande déception serait que les Camerounais oublient Marc-Vivien Foé », avait avoué Marie Louise Foé face à Jean Materne Ndi. La rédaction de CamerounWeb vous (re)propose l’instant rempli d’émotions.



Révélations : 'J’ai crié : sortez Foe’, Marie Louise Foe ne voulait pas que son mari joue le match

Il y a 19 ans, survenait l’un des évènements les plus brutaux de l’histoire du football : la mort du milieu de terrain camerounais Marc-Vivien Foé, victime d’un malaise cardiaque.

Dimanche le 26 juin 2022, le Cameroun a célébré le dix-neuvième anniversaire de la mort du footballeur camerounais Marc-Vivien Foé.

Dans un mini documentaire sur la mort du joueur diffusé il y’a quelques années, la femme du joueur confie avoir vu les signes annonciateurs de ce décès. « A la deuxième mi-temps, j’ai dit pourquoi on fait rentrer Foé de nouveau, puisqu’il m’a dit qu’il ne va jouer qu'une seule mi-temps » confie Marie-Louise Foé.

En effet, avant le début de la rencontre qui opposait le Cameroun à la Colombie, le joueur avait averti sa femme de ses problèmes de santé. Il souffrait depuis la veille de problèmes gastriques. « Quand il est rentré, il avait les mains aux hanches, et j’ai crié, sortez Foe », témoigne la veuve du joueur. « J’ai dit il ne mettait jamais les mains aux hanches. J’ai suivi tous les matchs de sa carrière, alors je regardais et je savais qu’il n’allait pas bien » ajoute-elle.

Samuel Eto'o Fils n'a pas manqué de rendre hommage à son ancien coéquipier. « Il y a 19 ans, nos cœurs s’arrêtaient avec Marc-Vivien Foé », a écrit le président de la FECAFOOT.

« Le 26 juin, au stade Gerland de Lyon, Marc-Vivien Foé tombait. Ce Lion indomptable, infranchissable muraille défensive et infatigable pourvoyeur de ballons, cadre respecté du vestiaire. Il fut arraché à notre affection des suites d'un malaise cardiaque survenu au cours d'un match face à la Colombie, lors de la Coupe des confédérations. Ce 26 juin, ayons une pensée pour Marco et pour sa famille. Repose en paix », lit-on dans l'hommage de Samuel Eto'o Fils à son ancien coéquipier.

Après son malaise, Foé sera ensuite évacué maladroitement vers l'antenne médicale du stade, d'où le médecin de la FIFA annonce l’effroyable nouvelle après 45 minutes de tentatives pour le réanimer.

Pourtant, Foé avait annoncé à son coéquipier Éric Djemba Djemba qu'il ne se sentait pas bien, celui-ci lui conseilla d'attendre que son gardien dégage le ballon pour demander à son entraîneur de sortir, Foé alla au duel avec Mario Yepes avant de s'écrouler lors de son replacement.

C'est Roger Milla qui apprendra la triste nouvelle aux joueurs encore sous l'émotion de leur qualification pour la finale.

Les joueurs ne voulaient pas jouer la finale mais sous l'impulsion de la femme de Marc-Vivien, ils la jouèrent pour lui, car c'est ce qu'il aurait voulu selon elle.

Marc-Vivien Foé est né dans le quartier Nkolo ll de Yaoundé (Cameroun) le 1er mai 1975. Il était un footballeur international camerounais. C’est un milieu de terrain défensif, sélectionné à soixante-quatre (64) reprises en équipe du Cameroun.

Source: www.camerounweb.com