0
Menu
Sport

Fécafoot : ‘le processus actuel est un mort-né’

Wed, 29 Sep 2021 Source: www.camerounweb.com

• Le Pr Prosper Nkou Mvondo tire à boulet rouge sur le processus électoral

• Il demande à Samuel Eto’o de ne pas participer à cette élection en l’état actuel

• La décision finale reviendra à Samuel Eto’o qui dénonce également les irrégularités



Le football camerounais se joue toujours aussi bien en dehors que sur le terrain. Le processus électoral continue de soulever des vagues. Aussi, la candidature de la légende du football camerounais Samuel Eto’o à la présidence de la Fecafoot divise toujours au sein de l’opinion. Si ces soutiens pensent qu’il est l’homme de la situation, ses détracteurs par contre, lui trouve toujours des défauts. Pour le Pr Prosper Nkou Mvondo, l’ex attaquant de Barcelone doit carrément renoncer à ses ambitions car il n’a aucune chance de remporter cette élection qui arrive. Pour cause, le processus électoral est vicié.

Pr Prosper Nkou Mvondo tire à boulet rouge sur l’organisation des élections à la Fecafoot. Il a fait savoir ses craintes sur les irrégularités qui risquent d’entacher le processus en cours. Pour lui, il y a d’énorme risque de corruption. Pour lui, tout est joué d’avance et il ne comprend pas pourquoi Samuel Eto’o reste dans la course.

«… je suis surpris que Samuel Eto’o se prête au jeu qui a lieu actuellement dans le monde du football. S’il veut être président, il doit le faire dans un cadre légal. Parce que même s’il gagne, il va se retrouver dans la même posture que Seidou Mbombo Njoya. Le processus actuel est un mort-né, il ne vaut rien », a-t-il déclaré.

Le président de l’Etoile Filante de Garoua demande à Samuel Eto’o de renoncer à son ambition d’être président de la Fecafoot. Du moins tant que les choses ne s’arrangent : « Samuel Eto’o doit revenir en arrière, s’il veut devenir président de la Fécafoot cela doit se faire dans un cadre légal ». « Eto’o présente de nombreux atouts pour le football Camerounais. Le fait qu’il a les moyens, cela le met à l’abri de beaucoup de choses. N’allons pas aux élections, laissons un frère comme Samuel Eto’o Fils diriger la Fédération Camerounaise de Football », a-t-il ajouté.

Source: www.camerounweb.com