0
Menu
Sport

Fecafoot 2021 : Mbombo Njoya abattu en plein vol

Seidou Njoya 2 Camerounweb Seidou Mbombo Njoya

Tue, 31 Aug 2021 Source: LA VOIX DES JEUNES N° 049

Cet affairiste de 60 ans qui refuse de sortir par la grande porte vient d’être stoppé net dans sa machination en vue de son maintien au pouvoir à tous les prix, par la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA). La Chambre de conciliation et d’arbitrage (CNOSC) du Comité national olympique et sportif du Cameroun, a suspendu de manière provisoire, l’organisation des élections au sein de l’instance faitière du football camerounais suite à la demande de l’ancien buteur de l’équipe nationale du Cameroun. La note a été rendue publique le 27 aout 2021.

Alors que le processus électoral devait en principe, démarrer le 24 septembre 2021 avec l’organisation des Assemblées générales électives des Ligues départementales, la liste des clubs appelés à y prendre part, communiquée par la Commission électorale, fait l’objet des controverses. C’est dans cette optique qu’Emmanuel Maboanga Kessack, candidat à cette élection a intenté une action contre les dirigeants actuels, auprès de la CCA.

En substance, il les accuse d’avoir introduit dans la liste querellée, une quarantaine de « clubs fictifs». Après avoir été récusé par la commission de recours de la Fecafoot, le requérant est parvenu à faire suspendre le processus par les juges de la Chambre de conciliation et d’arbitrage qui est la juridiction nationale suprême en matière de sport.

Selon Maboang Kessack dans une note d’information publiée le 27 aout 2021, ce jugement a été prononcé à l’issue d’une audience tenue le jeudi 26 aout 2021 au siège du CNOSC à Yaoundé.

«Cette décision prise aux dernières heures de la journée, fait suite à la requête que j’ai introduite le 23 août 2021 devant cette auguste chambre, donne un coup d’arrêt à la course effrénée vers de massives fraudes qui avait été engagée avec l’introduction illégale dans ce qui constitue le corps électoral, de plusieurs dizaines de clubs fictifs et inéligibles. Elle permet également de continuer les procédures engagées au fond en vue d’annuler purement et simplement cette décision inique, pour avoir un processus électoral démocratique, transparent et incluant toutes les composantes du football camerounais. Je salue la sagesse de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage qui a pris la mesure des enjeux et de l’extrême urgence d’arrêter ces manœuvres qui allaient très certainement conduire à une énième et honteuse annulation d’un processus électoral à la Fecafoot », s’est-il ému.

Le chronogramme publié par la Commission électorale, renseigne que l’élection du président de la Fecafoot.

Source: LA VOIX DES JEUNES N° 049