2
Menu
Sport

Fecafoot : retournement de situation, Le Coq Sportif revient dans la partie après le voyage de Samuel Eto'o à Paris

CONF ETOO La Fecafoot a rompu son contrat avec Le Coq Sportif

Wed, 3 Aug 2022 Source: www.camerounweb.com

• La Fecafoot a rompu un contrat

• Celui avec l’équipementier Le Coq Sportif

• Ce dernier ne va pas se laisser faire



Il y a un moment maintenant que la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) dirigée par Samuel Eto'o Fils a annoncé la fin du contrat qui la lie avec l’équipementier français. En dépit des nombreuses intimidations faites par Le Coq Sportif pour amener Samuel Eto'o Fils à retourner sa veste, celui-ci ne rompt pas.

La rédaction de CamerounWeb apprend que la somme demandée par Le Coq Sportif est différente de celle qui avait été annoncée ces dernières semaines. Elle se chiffre en réalité à plusieurs milliards de francs CFA.

C’est le même montant qu’évoque le journaliste Boris Bertolt dans l’une de ses publications relatives à la situation entre la Fecafoot et Le Coq Sportif.

« Exclusif. Le Coq Sportif compte réclamer près de 10 milliards de francs CFA à la Fecafoot pour rupture abusive de contrat », a titré le lanceur d’alerte camerounais.

Celui-ci explique que c’est « certainement une affaire qui risque à nouveau de faire saigner les caisses de l’Etat du Cameroun déjà en faillite ou de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Le Coq Sportif va poursuivre devant les tribunaux la Fecafoot pour rupture abusive de contrat ».

En effet, souligne-t-il, « Samuel Eto'o Fils, le président de la Fecafoot, après avoir obtenu l’approbation de la présidence de la République, a décidé de mettre un terme au contrat de l’équipementier Le Coq Sportif. Un contrat qui courait en principe jusqu’au 31 décembre 2023. La Fecafoot a annoncé le 02 août 2022 avoir déjà retenu trois (03) équipementiers dans la liste finale. Le nouvel équipementier sera connu dans les prochains jours ».

Boris Bertolt ajoute que « Le Coq Sportif ne compte pas se laisser faire. Ainsi, de sources proches de l’équipementier français indiquent qu’ils entendent demander comme dommage et intérêts 15 millions d’euros à la Fecafoot, soit environ 09 milliards 825 millions de francs CFA ».

Ce qui, admettons-le, n’est pas une petite somme. « Si cette requête aboutissait comme l’annoncent les avocats de Le Coq Sportif, à cette somme s’ajoute la condamnation récente de la Fecafoot par la FIFA à payer un milliard de francs CFA à l’ancien coach pour résiliation abusive de contrat. Ce qui porte à 11 milliards de francs CFA l’argent qui devra sortir soit des caisses de l’Etat, soit de la Fecafoot ».

« D’où la question fondamentale : Qui va payer ? Pourquoi ne pas négocier ? Pourquoi jeter par la fenêtre tant d’argent ? Saint Thomas D'aquin disait qu’il y a trois (03) choses importantes dans la vie : « Ce que tu désires, ce en quoi tu crois et ce que tu dois faire ». Cependant ces trois ne s’accordent pas tout le temps car pour faire ce que l’on désire et ce en quoi on croit, il faut également de la méthode », a conclu Boris Bertolt.

Source: www.camerounweb.com