0
Menu
Sport

Prêt de 55 milliards pour le stade d'Olembe: Bruno Tagne fait une sortie fracassante

Thu, 18 Feb 2021 Source: Actu Cameroun

L’ancien Directeur général adjoint en charge de l’information à Canal 2 international Jean Bruno Tagne s’offusque des milliards qui seront déboursés juste pour la finition du stade d’Olembe.

Avec plus de 55 milliards de FCFA, le Cameroun peut construire un nouveau stade. C’est ce que pense Jean Bruno Tagne, qui sur sa page Facebook a exprimé son indignation, pour cette somme qui sera utilisée juste pour la finition des travaux du stade Olembe.

«Ils n’ont pas de limite! 55 milliards juste pour les finitions du stade d’Olembe! C’est le prix d’un autre stade complet dans les pays où on a du respect pour l’argent public», a écrit Jean Bruno Tagne.

Rappelons que par un décret présidentiel, le Chef de l’Etat a autorisé le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat) a signé une convention de prêt de plus de 55 milliards de FCFA avec Standard Chartered Bank de Londres et BPI France Export. Avec cette somme, il est question que l’entreprise Magil achève les travaux de construction du stade Olembe.

Magil

Magil, le constructeur canadien, fait face à une énorme tension de trésorerie pour mener à bien les travaux de finition de cette infrastructure sportive. Ce qui signifie tout simplement que pour cette entreprise, que le décret du président arrive à point nommé. Etant donné qu’au début du mois de février, l’entreprise a annoncé être dans l’attente de 17 milliards de FCFA pour achever le chantier.

Le 29 novembre 2019, le ministre des Sports et de l’Education Physique, Narcisse Mouellé Kombi signait une note portant résiliation du contrat avec Gruppo Piccini, entreprise italienne, chargée préalablement de la construction du stade d’Olembé, au profit de Magil. L’entreprise canadienne devait donc parachever les travaux. Son représentant au Cameroun Franck Matière indiquait le 3 décembre 2019 à la CRTV que, «pour le cas des travaux du complexe sportif d’Olembé, Magil devait apporter le financement à hauteur de 100%. Ce qui veut dire qu’une fois la convention de financement et le contractuel signés, Magil, dans le respect des réglementations en vigueur, fait des tirages au niveau de la banque internationale mais la trésorerie publique et les fonds publics ne sont jamais appelés car nous apportons 100% de financement».

Seulement les choses ne se sont plus passées comme l’indiquait Franck Matière. Et avec la contre-campagne de Piccini au niveau international, a-t-on appris, les portes des financements se sont fermées et Magil s’est retrouvé dans l’impossibilité de lever des fonds pour ce projet.

Source: Actu Cameroun

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.