0
Menu
Sport

Fraudes : la FECAFOOT tient enfin le Coq sportif (vidéo)

Samuel Etoo Newbemm La FECAFOOT tient le Coq sportif

Sun, 18 Sep 2022 Source: www.camerounweb.com

Invité sur le plateau de Canal 2 International dans l’émission Canal Presse, Stéphane Edzigui a réaffirmé son soutien pour le président de la Fédération Camerounaise de Football, Samuel Eto’o. En 8 mois, l’ancien international camerounais a redonné vie au football en mettant fin aux querelles intestines vielles d’une décennie a-t-il expliqué.

Abordant l’affaire du Coq Sportif, Stéphane Edzigui estime que l’équipementier français qui accuse la Fecafoot d’avoir procédé à une rupture abusive du contrat qui les liait n’a aucune chance de gagner devant les tribunaux. Il estime que l’accord qui lie la Fecafoot au Coq français est basé sur un contrat dolosif.

Plusieurs éléments du contrat ne sont pas de nature à permettre au Coq sportif de prétendre bénéficier d’un éventuel avis favorable du tribunal de Nanterre, prétend-t-il.

Il va plus loin en critiquant tous ceux qui ont organisé et facilité l’audience de Yannick Noah à la présidence de la République et au cabinet du premier ministre.



« On ne peut pas profaner ainsi la République. Monsieur Yannick Noah est venu faire signer à la FECAFOOT un contrat dolosif avec des preuves de fraudes », a-t-il déclaré remettant en cause plusieurs clauses du contrat dont celui qui rend compétente les juridictions françaises en cas de litige.

Négociations

Les nouvelles ne sont pas pourtant reluisantes du côté de Boris Bertolt. Le journaliste et lanceur d’alerte a révélé que Samuel Eto’o devant le tribunal de Nanterre était favorable à un accord avec l’équipementier français.

« Une audience en conciliation s’est tenue le 15 septembre 2022 au tribunal de Nanterre dans l’affaire qui oppose la FECAFOOT au Coq Sportif. Étaient présents les avocats de la FECAFOOT et de Coq sportif. Le juge après avoir lu la requête de Coq sportif et ses exigences, les avocats de la FECAFOOT n’ont pas discuté. Ils ne se sont opposés à rien et ont immédiatement accepté la conciliation qui doit se tenir devant un juge la semaine prochaine, toujours au tribunal de Nanterre. L’audience n’a même pas duré 45 mn », avait indiqué Boris Bertolt.

Fau, retorque Ernest Obama. Avec un langage loin du charme et la pondération qu’on pouvait attendre d’un chargé de communication, l’ancien collaborateur d’Amougou Bélinga dément les faits rapportés par le journaliste.

« Une rumeur largement partagée sur la toile prétend que la Fédération camerounaise de football a accepté une conciliation avec l’ancien équipementier des lions indomptables du Cameroun. J’apporte un démenti formel à cette allégation fabriquée dans le but de distraire l’opinion publique »,

Source: www.camerounweb.com