0
Menu
Sport

Humiliation historique : après Samuel Eto’o , les Algériens accusent la FIFA et la CAF

Caf Fifa Et Algerie Les Algériens ne s'arrêtent pas

Thu, 19 May 2022 Source: www.camerounweb.com

Décidément, il ne restera que Dieu que les Algériens n’ont pas encore accusé d’être à l’origine de leur élimination à la Coupe du Monde Qatar 2022. Depuis leur défaite le 29 mars dernier face au Camerounais, les Algériens versent dans des accusations aussi fantaisistes qu’infondés. Après avoir littéralement trainé dans la boue Samuel Eto’o, ils ont trouvé d’autres coupables. Il s’agit de la FIFA et de la CAF

Les médias algériens accusent cette fois le président de la FIFA et celui de la CAF d'avoir comploté contre les FENNECS, relaie Focus Média Afrique

« La série de plaintes risque d'être très longue en Algérie après la déculottée à Blida face aux lions indomptables. Après avoir accusé les humoristes, les acteurs du football, les fédérations et les arbitres, les médias algériens s'en prennent cette fois aux présidents de la FIFA et de la CAF.En effet, dans un article publié ce mercredi sur fennecs.com, on peut lire : "Le journaliste algérien Yacine Maaloumi a accusé le président de la FIFA, Gianni Infantino d’être impliqué dans un complot contre l’équipe d’Algérie. Le porte parole a également pointé du doigt le président de la Confédération Africaine de Football (CAF), Patrice Motsepe, d’avoir également fait en sorte à ce que les Verts ne soient pas qualifiés pour le mondial. Le spécialiste a souligné que ce complot a été mis en œuvre par l’arbitre Bakary Gassama, en sabotant l’équipe d’Algérie lors du match à Mustapha Tchaker.", précise le confrère.

Par ailleurs, le média pointe du doigt le silence observé par Gianni INFANTINO face au recours de l'Algérie, vise simplement à copter la CAF pour se maintenir à la tête de l'institution de football mondial, pour le prochain mandat. "Yacine Maaloumi a confirmé que Gianni Infantino serait au courant des agissements de l’homme au sifflet gambien ainsi que de tous les plans de la CAF contre l’Algérie, mais reste silencieux et couvre tout ce que fait la Confédération africain. Ce traitement de faveur de la part du président de la FIFA serait pour ses intérêts personnels, lui qui désire garder son poste de président, sachant que la CAF compte 54 fédérations susceptibles de voter, ce qui représenterait un net avantage lors des prochaines élections.", souligne fennecs.com, relayé par Focus Média Afrique

Source: www.camerounweb.com