1
Menu
Sport

Inarrêtable : Eto'o écarte son homologue français Noël le Graët et s'offre un nouveau coup de génie

DIPLOME ETO'O Joueurs binationaux

Tue, 17 Jan 2023 Source: www.camerounweb.com

La guerre aux jeunes talents, surtout binationaux, est ardente dans chaque pays. Beaucoup de sélections africaines sont "abandonnées" par des joueurs qui choisissent leur deuxième nationalité.

Dans ces conditions, la France et d’autres pays européens ont raflé des footballeurs (ou des sportifs en général) au nez et à la barbe du Cameroun.

Et n’eut été la rapidité du président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) Samuel Eto'o Fils et l’insistance du sélectionneur manager Rigobert Song Bahanag, deux autres formidables joueurs auraient choisi la France.

Le journaliste Ade Divine félicite les acteurs qui ont rendu possible la venue des joueurs en question au sein de la tanière des Lions où ils semblent grandir encore.

Grande victoire pour le Cameroun !

En regardant la politique de football de la France, ce n'est pas une science de fusée de penser qu'ils avaient un œil sur des gens comme Christopher Wooh et Simon Ngapandouetnbu.

Wooh a juste vingt-et-un (21) ans et ses progrès ces derniers mois ne laissent personne indifférent.

On peut dire la même chose de Simon Ngapandouetnbu, un jeune homme de dix-neuf (19) ans. Bien qu'il soit gardien de réserve à Marseille, des rapports à son sujet suggèrent que sa grande pause est à portée de main.

« Ngapandouetnbu est très puissant. C'est lui qui fait le plus de sauvetages en formation. Je ne sais pas s'il restera ici ou pas mais s'il continue de progresser dans cette voie, il sera le futur numéro 1 de Marseille », a déclaré le gardien marseillais Pau Lopez.

Wooh et Simon faisaient tous les deux partie de l'équipe de la Coupe du monde du Cameroun. Pour la Fecafoot, le plan a été clair.

Obtenez-les assez tôt pour qu'ils grandissent et marquent leur marque avec la prochaine génération de Lions indomptables.

A l'heure où deux des trois (03) gardiens de but de l'équipe première de France (Lloris et Mandanda) quittent la scène internationale, les Français doivent s'arracher les cheveux à la croissance de Simon.

Avoir ces deux (02) talents potentiellement générationnels est une grande victoire pour le Cameroun.

Une victoire dirigée par le président de la Fecafoot Samuel Eto'o Fils qui fait de son mieux pour créer un environnement porteur pour les joueurs.

Source: www.camerounweb.com