1
Menu
Sport

Infrastructures CAN 2021: le Cameroun est en surcapacité

Stade Olembe Environ Stade d'Olembe

Thu, 10 Jun 2021 Source: Le jour

Le cahier de charges de de la Caf prescrit six stades de compétition, mais il y en a huit ; 18 terrains d’entraînements contre 27 disponibles.

Pour accueillir la Can Total Energie Cameroun 2021, le Cameroun est allé au-delà des prescriptions du cahier de charges imposé par la Caf. Selon ce cahier de charges, l’organisation de cette Can à 24 équipes requiert six stades d’au moins 20.000 places chacun pour autant de poules. Le Cameroun a fait une offre de huit stades. Celui de Mfandena à Yaoundé, 37.000 places, Japoma à Douala, 50.000 places ; Bépanda à Douala, 30.000 places ; Omnisports de Limbé, 20.000 places ; Roumdé Adjia de Garoua, 20.000 places ; Kouekong à Bafoussam, 20.000 places ; Olembe à Yaoundé 60.000 places. « A ce stade, il est important d’indiquer que cinq stades ont été homologués par la Fifa pour la tenue des matchs de qualification de Qatar 2022, parmi lesquels quatre ont été utilisés lors du Chan 2020, contribuant ainsi au succès de manière significative au succès de cette compétition continentale à 16 équipes ; ce qui correspond au format de l’ancienne Can. Le Cameroun avait été copté comme le premier pays à expérimenter une Can à 24 équipes et nous sommes prêts à relever ce défi à travers les différents sites qui ont été indiqués à la Caf », a indiqué le Pr Narcisse Mouelle Kombi, le ministre des Sports hier au cours du point de presse qu’il a donné à Olembé.

Selon le cahier de charges de la Caf le pays organisateur doit fournir 18 terrains d’entraînements. Or le Cameroun a présenté 27 terrains dont certains ont des allures de stades de compétition, avec des vestiaires aux normes Fifa, avec piste d’athlétisme. La répartition de ces infrastructures obéit pour cette fête du football africain, à un découpage politique. « L’ensemble des sites n’a pas été choisi au hasard. Vous verrez que dans sa grande sagesse, le président de la République a voulu que chacune des quatre grandes aires culture ait sa part à prendre dans l’organisation de cette grande compétition qu’est la Can. Pour Garoua dans l’aire soudano-sahélienne ; Bafoussam et toutes les villes satellites dans l’aire Grassfield ; Olembe-Mfandena dans l’aire Fan-Béti ; Douala et Limbe-Buea dans l’aire culturelle Sawa. Donc, il y a un maillage et un quadrillage rationnel de la ventilation des poules sur l’ensemble des composantes géoculturelles de notre pays », a expliqué le ministre des Sports. L’on comprend alors que l’éventualité évoquée par certains de la suppression de la poule de Garoua, sur cet argument seul, ne tiendrait pas la route.

Pas de panique pour Garoua

Sur le plan de l’hébergement l’offre du site de Garoua est convaincante. « A Garoua, pour améliorer la capacité de structures hôtelières, répondant aux critères de la Caf, un certain nombre d’établissements hôteliers ont été retenus notamment le flamboyant hôtel Le Ribadou, prévu pour loger deux équipes ; l’hôtel Relais Saint Hubert ; l’hôtel Shalom ; le Motel Plazza entre autres… Les travaux de l’hôtel la Bénoué qui, à un moment, ont connu un ralentissement ; cet hôtel est actuellement en cours de réhabilitation et d’extension et aura une capacité de 108 chambres au terme de cette réhabilitation », a rassuré Narcisse Mouelle Kombi, en route pour Garoua dans les prochaines heures, selon nos informations.



Source: Le jour

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.