0
Menu
Sport

La Fecafoot met la Fifa dos au mur

Gianniinfantino Débarraser la FIFA est restée muette face à la situation du Cameroun

Thu, 3 Jun 2021 Source: www.camerounweb.com

L’élection de la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot) a été annulée en janvier 2021 dernier par le Tribunal arbitral du sport (TAS).

La FIFA a reconduit la même équipe déchue, avec un mandat d’intérimaire.

Cinq mois après, la FIFA est restée muette et peine à sortir le Cameroun du bourbier.

Une délégation de la Confédération africaine de football (CAF) était au Cameroun il y a quelques jours. Question d’inspecter les infrastructures devant abriter la 33ème Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui se joue du 9 janvier au 6 février 2022. Mais la délégation était fortement enrichie de neuf cadres de la Fédération Internationale de football Association (FIFA). Et pas des moindres. Entre autres, Jaime Yarza Gonzalez, directeur des compétitions, Colin Smith, responsable des Tournois et Officier des événements, Gari David Moretti, responsable de la Gestion des compétitions.

La FIFA pourrait arguer qu’elle est détentrices des droits TV et marketing des compétitions de la CAF et de certains pays de la CAF. Et se sent concernée par la réussite et la rentabilité de la prochaine CAN. Mais il est tout de même curieux que le président de la FIFA qui est engagé dans une aventure de « recolonisation » de la CAF, ne se rende compte que maintenant de ses obligations envers un membre qui vit une transition managériale compliquée du fait du marasme que traverse l’instance dirigeante du football africain. La coïncidence veut que cela arrive au moment où le football camerounais se trouve à la croisée des chemins. L’élection de la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot) a été annulée en janvier 2021 dernier par le Tribunal arbitral du sport (TAS) ; la FIFA a préféré reconduire la même équipe déchue, avec un mandat d’intérimaire. En promettant de définir la feuille de route qui devait meubler la « gestion des affaires courantes », ainsi que le temps de cette transition. Cinq mois après, la FIFA est restée muette. Entre temps, au Cameroun, l’Etat est confus et divisé sur la question. Les fonds publics devant être mis à la disposition de la Fédération qui s’est obstinée à reprendre l’organisation des championnats professionnels au détriment de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) rétablie par le TAS. La FIFA qui vit d’interminables crises avec les dissidents de la Fécafoot depuis 2013, est dos au mur. Nul doute que la FIFA soit aussi venue essayer un lobbying auprès de Yaoundé, pour faire bouger les lignes. La situation de la Fécafoot embarrasse Zurich dont le patron tout de même a eu une audience avec Paul Biya le président de la République, quelques heures avant une sentence du TAS qu’on pouvait prédire. L’exécutif dirigé par Séidou Mbombo Njoya et celui dirigé par le sénateur Albert Mbida, se regardent en chiens de faïence. Même si la FIFA soutient l’exécutif déchu, il reste que l’on tend vers une paralysie de la fédération.

Le Blocus

L’Assemblée générale de 2009, compétente pour valider les activités de l’exécutif de la fédération, soutient majoritairement le camp Albert Mbida qui est d’ailleurs son émanation. Un blocus qui risque de compliquer davantage les choses pour Gianni Infantino qui vient d’essuyer un camouflet en Europe. Avec l’échec de la Super league initiée par 12 des plus grands clubs d’Europe et qui devait être un sérieux concurrent pour la Champion’s league. Selon nos confrères de Levif.be, même si le patron du football mondial « désapprouve fortement » le projet et indique que les clubs qui s’y engageront « devront [en] subir les conséquences », Infantino « est derrière la Super League». Démontrant que le patron du football mondial tient à fragiliser le président de l’UEFA à qui l’on prête des ambitions pour la FIFA. Céférin qui ne pourra plus concourir en 2023 à l’UEFA, après deux mandats : « Cette histoire de Super League, c'est une manière de déstabiliser Ceferin, patron de l'UEFA. Un peu comme il l'a fait en Afrique, le patron du foot mondial est capable de poser des bombes un peu partout pour déstabiliser l'une ou l'autre [con] fédération», assure Levif.be.

Source: www.camerounweb.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.