0
Menu
Sport

Ligue 1 : Lamkel Zé douche sérieusement les ambitions de Toko Ekambi

Didier Lamkel Ze Pique Son Ballon Devant Le Gardien Lyonnais Anthony Lopes Photo Rl Pascal Brocard 1 Lamkel Zé après la victoire de son équipe Metz sur l'Olympique Lyonnais de Toko Ekambi

Sun, 8 May 2022 Source: www.camerounweb.com

Le duel lors de la 36ème journée de Ligue 1 française qui opposait deux Lions Indomptables a tourné à l’avantage de Lamkel Zé après la victoire de son équipe Metz sur l'Olympique Lyonnais de Toko Ekambi. Le Camerounais Lamkel Zé a marqué un but alors que son compatriote d’en face s’est contenté d’une passe décisive qui n’aura pas empêchée son club à perdre cette rencontre 2 buts contre 3.

« Pour cette rencontre, Frédéric Antonetti optait pour un 5-3-2 où Lamkel Zé et De Préville débutaient sur le front de l'attaque messine. De son côté, l'OL se présentait en 4-3-3 avec un trio offensif Tetê-Toko Ekambi-Dembélé.

Dans ce match de la peur où Metz jouait sa survie et Lyon son avenir européen, les premières minutes étaient surtout marquées par un déchet technique important et de nombreux accrochages hachant les débats. Plus précis au fil des minutes, les Grenats sortaient progressivement de leur torpeur et se montraient dangereux sur le but lyonnais. Après une première tentative dangereuse signée Aouar (17e), c'est Pajot, décalé sur la droite, qui voyait sa frappe repoussée par Lopes, bien aidé par Emerson (25e). Mais sur le corner suivant, la rencontre se débloquait. Profitant d'une déviation de la tête de Lacroix, Pajot, encore bien placé, concluait victorieusement d'une reprise en première intention (1-0, 27e). Piqués à vif par cette ouverture du score, les hommes de Peter Bosz reprenaient rapidement le contrôle du ballon et se projetaient, en nombre, vers l'avant... Une prise de risque que les Lyonnais allaient finir par regretter », www.footmercato.net/

« Lancé dans le dos de la défense lyonnaise par Pape Matar Sarr, Lamkel Zé résistait au retour de Gusto et Boateng avant de piquer son ballon du pied gauche pour tromper Lopes (2-0, 39e) et permettre aux siens de faire le break. Sonné, l'OL réagissait pourtant dans la foulée. Servi, à la limite du hors-jeu, par Tetê, Dembélé croisait parfaitement sa frappe pour relancer les Gones (2-1, 43e). D'abord refusé, le but était finalement validé par Eric Wattellier. Auteur de son 18e but de la saison, Dembélé pensait même égaliser juste avant la pause. Servi par Tetê, le capitaine rhodanien, seul aux six mètres, manquait pourtant sa reprise. Mené au terme d'une première période animée, l'OL de Peter Bosz changeait ses plans au retour des vestiaires. Dubois, Reine-Adélaïde, Ndombélé et Faivre entraient en jeu et les Lyonnais se montraient très rapidement dangereux. Sur un centre tir de Toko Ekambi, Caillard repoussait sur le torse de Dembélé, incapable de redresser le trajectoire (46e).

Affichant un visage plus séduisant, les visiteurs s'illustraient encore. Sur coup-franc, Thiago Mendes faisait briller le dernier rempart messin, décisif sur sa gauche (56e). Positionnés très haut sur le terrain, les Lyonnais n'étaient malgré tout pas à l'abri des contres adverses. Superbement trouvé par N'Doram, De Préville butait sur un Lopes décisif et chanceux (59e). Et les choses allaient se gâter un peu plus. Dernier défenseur, Mendes accrochait Lamkel Zé et laissait ses coéquipiers à dix (68e). Tout proche de définitivement sombrer sur le coup-franc de De Préville qui trouvait le poteau de Lopes (70e), l'OL jouait ensuite de malchance. Servi sur la gauche, Tete trouvait la barre de Caillard (73e) alors que Toko Ekambi, de la tête, butait sur le portier messin (75e). Pressant dans les derniers instants mais en infériorité numérique, l'OL égalisait finalement grâce à Dembélé, auteur d'un doublé et de son 19e but de la saison. Mais dans les ultimes secondes, Boulaya envoyait une frappe terrible dans la lucarne de Lopes pour offrir la victoire aux siens. Avec ce succès (3-2), Metz quitte provisoirement son fauteuil de lanterne rouge et peut encore croire au miracle. De son côté, l'OL, toujours septième, a sans doute définitivement dit adieu à l'Europe », précise le confrère

Source: www.camerounweb.com