1
Menu
Sport

Mandat de 7 ans d’Eto’o : un juriste camerounais malmène la FIFA

Gianniinfantino Débarraser La Fecafoot risque l'exclusion

Thu, 15 Sep 2022 Source: www.camerounweb.com

Célestin Djamen critique violemment la démarche de la Fifa qui selon plusieurs sources concordantes aurait demandé à la Fédération camerounaise de football de lui fournir des explications sur les modifications statutaires intervenues lors de l’Assemblée générale du 27 août 2022. Pour le juriste, il n ' y a aucun lien de subordination entre la Fifa et les fédérations nationales de football. Samuel Eto’o peut donc prolonger la durée de son mandat de 4 à 7 ans comme l’a voulu l’AG.

« La FIFA est l’instance faîtière du football mondial, le gendarme de ce football et non la hiérarchie des fédérations sportives de football. En conséquence la FIFA ne peut intervenir dans le cadre d’une modification STATUTAIRE d’une fédération nationale dès lors que cette modification a une base légale et statutaire », explique-t-il.

Célestin Djamen renvoie la Fifa à la lecture des statuts de la FECAFOOT si elle souhaite comprendre les modifications intervenues lors de la dernière AG.

« << L’Assemblée générale a compétence pour modifier les statuts…>> Peut-on être plus clair ? Maintenant nous invitons la FIFA à nous sortir les textes qui leur octroie le droit d’exiger d’une fédération des explications. Pour ma part je ne confonds pas <> et envie de comprendre, ça n’est pas la même chose, je regrette de le rappeler. Si la FIFA a envie de comprendre la modification du mandat à la Fecafoot je l’invite à lire les statuts de la FECAFOOT, c’est une question de bon sens », déclare-t-il.

Risque d’exclusion

Au cas où la Fifa jugerait que les nouveaux statuts violent ses textes, il sera demandé à la Fecafoot de retourner à la version originale. En cas de refus, la Fecafoot pourrait être exclue de la Fifa.

« Au cas où la FIFA n’accepte pas cette modification, la FECAFOOT devrait revenir au mandat de 4 ans. Si elle s’y oppose, elle risque une exclusion. En effet, chapitre 15 des statuts de la FIFA portant sur l’Exclusion souligne à l’alinéa B que le congrès de la FIFA peut exclure tout membre : « coupable de violation grave des statuts, des règlements ou des décisions de la FIFA ». Jusqu’ici les membres de l’Assemblee générale et les journalistes n’ont jamais vu une seule copie des statuts modifiés », précise Boris Bertolt.

Cette situation unique dans le monde du football suscite des commentaires moqueurs dans la pression internationale.

« Ainsi le mandat d’Eto’o courra jusqu’en 2028. De plus, l’ancien joueur pourra se représenter ce qui le maintiendra en poste jusqu’en 2035 » peut-on lire dans le journal brésilien El Globo.

Source: www.camerounweb.com