0
Sports News Fri, 24 Sep 2021

Olembé : un premier grand camouflet pour les autorités camerounaises

• Le Cameroun perd l’organisation du championnat d’Afrique d’athlétisme 2022

• Le retard du stade d’Olembé est la principale cause

• Le Cameroun peut se rattraper pour l’édition 2024



Le complexe sportif d’Olembé qui était au centre des débats avec la visite surprise du président de la CAF au Cameroun continuent de susciter les intrigues. Si tous les regards sont tournés vers ce grand stade qui devrait servir pour la CAN TotalEnergie 2021, les travaux ne sont pas encore bouclés et le pays vient de perdre l’organisation d’une prestigieuse compétition. Un revers pour les autorités camerounaises, qui promettent par ailleurs la finition des travaux pour fin novembre.

Le Cameroun vient de perdre l’organisation du championnat d’Afrique d’athlétisme 2022. Pour cause, le stade d’Olembé qui devrait l’abriter n’est pas opérationnel. La compétition est retirée au profit de l´Ile Maurice. C´est ce qui ressort du verdict de la Confédération africaine d´athlétisme, après sa visite au Cameroun il y a quelques semaines.

Un retrait que confirme le Secrétaire général de la Fécathletisme, tout en donnant les raisons pour lesquelles l´instance faîtière de l´athlétisme africain a opéré un changement de cap. La raison est que le complexe sportif d´Olembe devant accueillir les athlètes n´a pas été livré, et non l´absence des haies dont parlent certains. « Concernant le retrait du championnat d’Afrique d’athlétisme 2022, la raison principale n’est pas l’absence des Haies. Lorsqu’on construit un stade, tous les directeurs des fédérations qui font la décision dans ledit stade sont convoqués pour évaluer ce qui rentre dans le stade. Nous avons les haies à Olembe, mais la mission d’inspection est venue au Cameroun, malheureusement, le stade n’est pas livré », indique Charles Carlos Kouoh Kotto.

Le Cameroun devrait se rattraper en 2024 pour l’organisation de la même compétition. « Face à cette situation, le Cameroun a été ajourné en 2024, l’île Maurice qui devait organiser ce même championnat en 2024 redescend en 2022 », précise Charles Carlos Kouoh Kotto. Ce n’est d’ailleurs pas la première complétion sportive que le Cameroun perd l’organisation. L’on se rappelle que le pays de Paul Biya devrait accueillir la CAN-2019 mais pour faute d’infrastructure, cela n’a pas été fait. D’ailleurs pour celle de 2021, beaucoup reste à faire.
Source: www.camerounweb.com