3
Menu
Sport

One All Sports : enfin tiré d'affaire, Eto'o lâche une grosse bombe face à la caméra

Fils Eto'o Sam Samuel Eto'o Fils ne se laisse pas intimider

Wed, 14 Sep 2022 Source: www.camerounweb.com

• La Fecafoot n’a jamais été autant scrutée

• Les décisions sont analysées dans les moindres détails

• Cela ne fait pas peur à Samuel Eto'o Fils



Au contraire, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) observe un sang-froid déconcertant, à en croire ses propres propos. L’ancien Lion indomptable suit à la lettre le chemin qu’il trace lui-même, face à chaque situation.

Il dit fermer ses oreilles à tout type de louanges ou de critiques des observateurs à son égard ou de l’institution qu’il dirige depuis plusieurs mois maintenant.

Les débats autour de la légitimité de l’ex sociétaire de l’Inter Milan sont devenus beaucoup plus récurrents avec l’officialisation de la collaboration entre la Fecafoot et One All Sports qui habillera désormais l’équipe nationale de football du Cameroun.

Au milieu de tous les tiraillements, Samuel Eto'o Fils avoue ne jamais prêter « aucune attention aux éloges ou aux reproches de quiconque ». Le président de la Fédération camerounaise de football Samuel Eto'o Fils informe les Camerounais dans une vidéo que les avis des autres ne le découragent pas, encore moins ne lui font pas pousser des ailes.

Pour le citer mot pour mot, Samuel Eto'o Fils affirme : « Surtout ne vous arrêtez pas parce que la critique est faite pour ceux qui ont le courage et la volonté de vouloir écrire une histoire, de vouloir changer les choses ».

« Donc parfois on vous critique parce qu’on ne peut pas. On vous critique parce qu’on vous envie. On vous critique aussi peut-être parce qu’on veut vous pousser à aller un peu plus loin. Donc il ne faut pas vous décourager ou vous arrêtez », conseille le patron de la Fédération.

Mais surtout, évoque-t-il face à la caméra, « je ne prête aucune attention aux éloges ou aux reproches de quiconque. Je suis simplement mes propres sentiments. Je suis de ceux qui écrivent l’histoire. Je n’aime pas commenter l’histoire. J’écris mon histoire, les autres la commente ».



C’est pour cela « que vous voyez ceux-là même qui n’ont aucune vision, qui écrivent à longueur de journée sur moi. Je les lis, je les écoute. Mais le travail que je donne à ceux-là, c’est qu’ils vont commenter. Et ils commenteront toujours », a glissé Samuel Eto'o Fils.

Source: www.camerounweb.com