0
Sports News Fri, 26 Jun 2020

Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Paiement des arriérés de salaire de Hugo Broos: la Fecafoot sort du silence

L’instance a publié une note d’information relative au règlement de l’ardoise de l’ancien sélectionneur des Lions Indomptables.

Champion d’Afrique en 2017 avec l’équipe du Cameroun, le technicien belge Hugo Bross avait été viré quelques mois plus tard, précisément en décembre 2017. Au moment de son limogeage, le contrat de l’ancien entraîneur de la JS Kabylie était encore lié au Cameroun pour une période de 7 mois, soit jusqu’en juillet 2019.

Aussi, a-t-il saisi la FIFA pour obtenir des réparations. Et comme d’habitude, le contribuable camerounais a dû payer le prix fort. En effet, l’Etat du Cameroun, à travers le ministère des Finances a ordonné le 15 juin 2020, le déblocage de 147 888 440 millions de FCFA pour le payement des arriérés de salaire de Hugo Broos et de son adjoint Sven Vandenbroeck, soit 114 204 162 millions de FCFA pour Bross et 33 684 278 millions de FCFA pour son ancien adjoint à la tête des Lions Indomptables.

Une information qui tombe au lendemain d’un article publié par un site camerounais, faisant état de la condamnation de la FECAFOOT par la FIFA au paiement à Hugo Bross de la somme de 1,5 million d’euros (près de 1 milliard de FCFA) au titre de dommages pour licenciement abusif.

Un article qui a poussé le département communication de la Fédération Camerounaise de Football a publié une note d’information.

NOTE D’INFORMATION

Depuis le 24 juin au soir, un « article de presse » circule sur internet sous le titre : "Litige : Hugo Broos gagne son procès contre la FECAFOOT". A sa lecture, ce texte comporte un nombre impressionnant d’inexactitudes et d’inventions qui se rapportent à tout sauf à la réalité. L’approximation la plus significative est la prétendue saisine de la « Commission de recours» de la FIFA par Hugo Broos sans précision ni du jour ni de l’heure ni quand elle a pu statuer.

A cet effet, il est utile de faire les précisions suivantes:

Le 28 janvier 2020, le juge unique de la Commission du statut du joueur de la FIFA s’est prononcé dans l’affaire qui opposait la FECAFOOT à Hugo Broos, ancien entraîneur des Lions Indomptables, dont le contrat avait été le 4 décembre 2017.

Hugo Broos avait en effet saisi la Commission du Statut du joueur de la FIFA pour une condamnation de la FECAFOOT au paiement de la somme de 974 millions de FCFA, majorée des intérêts de 5% l’an à compter du 21 décembre 2017, en plus du paiement de 13 millions de FCFA de frais de défense et l’ensemble des frais de procédure.

Pourtant, la FECAFOOT ne reconnaissait lui devoir que des arriérés de salaires s’élevant à environ 94 millions de FCFA et était disposé à les apurer.

Le jugement rendu par la Commission du statut du joueur de la FIFA a débouté Hugo Broos de l’ensemble de ses demandes, notamment sa demande principale des dommages et intérêts pour la prétendue rupture abusive de son contrat. La FECAFOOT ne lui doit que ses arriérés de salaire, a établi le juge unique de la Commission du statut du joueur de la FIFA.

La FECAFOOT, qui encourait d’importants risques financiers, s’en tire à bon compte grâce aux précautions juridiques ayant entouré la rupture de contrat de l’entraineur Hugo Broos.

L’Etat, pourvoyeur du salaire de Hugo Broos, a été saisi par la FECAFOOT pour le règlement de la créance. A la mi-juin, la créance a été payée. Depuis lors, l’affaire est close.

DEPARTEMENT COMMUNICATION DE LA FECAFOOT

Source: cameroon-info.net

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter