Sport

Actualités

Business

Culture

TV / Radio

Afrique

Pays

Polémique du discours de Samuel Eto'o, un soutien de taille sort le grand jeu pour faire taire les critiques

Il n'a pas mâché ses mots.

Ven., 10 Juin 2022 Source: www.camerounweb.com

Les Lions affrontaient hier les hirondelles du Burundi en qualification pour la Coupe du Monde. Après la victoire (1-0) des Lions indomptables du Cameroun sur les Hirondelles du Burundi, non satisfait, le président de la FECAFOOT, Eto'o Samuel a fait une importante déclaration à l'endroit des joueurs.

Il n'a pas mâché ses mots. Dans la foulée, chacun y va de son commentaire. Politiques, communs des mortels, profanes se sont mues en moralisateurs décortiquant chaque miette du discours de Samuel qui exprimait par là sa non satisfaction du match.

Mais dans cette marée de critiques, l'un des célèbres journalistes français, Malick Traoré de la chaine de télévision Canal+ est monté au créneau défendre le président de la Fecafoot en demandant à tous de contextualiser pour comprendre le discours de Samuel Eto'o.



FECAFOOT : une grave erreur de violation détectée dans la déclaration d'Eto'o

Après la victoire (1-0) des Lions indomptables du Cameroun sur les Hirondelles du Burundi, le président de la FECAFOOT, Eto'o Samuel a fait une importante déclaration a le droit des joueurs.

Il n'a pas mâché ses mots. Dans la foulée, chacun y va de son commentaire. Quelques minutes après sa déclaration, un expert en droit du sport a analysé le discours de Samuel Eto'o.

Il s'agit de Serge MBONG, titulaire d'un Master 2 en Droit des sports, Option Management des organisations.

« Après le match qualificatif de la CAN 2022 qui a opposé le Cameroun au Burundi , le président de la Fecafoot Samuel Eto'o a dit qu'il ne sélectionnera pas un joueur qui ne mérite pas pour la coupe du monde Qatar. Il a même ajouté qu'il pourrait amener les jeunes», rappelle l'analyste.

« Ce discours est constitutif de faute sportive qui pourrait donner lieu à des sanctions, si les faits étaient portés devant les juridictions sportives compétentes. Car Samuel Eto'o s'est arrogé publiquement les fonctions d'entraîneur des lions indomptables», indique-t-il.

Selon l'expert, le président de la FECAFOOT a ainsi violé l'article 49 des statuts de la Fecafoot sur les incompatibilités entre les fonctions de président de la Fecafoot et les missions d'entraîneur.

« Il ne revient pas au Président de la Fecafoot de définir les critères ou de décider de la sélection des joueurs à l'équipe nationale, et de procéder à une séance d'autocritique des joueurs sur leur qualité de jeu. Ce sont les missions de l'entraineur», rappelle-t-il tout en précisant l'article 49 des statuts de la Fecafoot.

Source: www.camerounweb.com
Related Articles: