2
Menu
Sport

Révélations de Bruno Bidjang : Samuel Eto’o est frappé par le karma

Etoo Et Bidjang Samuel Eto’o est frappé par le karma

Tue, 31 Aug 2021 Source: www.camerounweb.com

• Samuel Eto’o est éjectée de la course à la Fecafoot

• Les binationaux ne sont pas éligibles

• Eto’o est frappé par le karma selon Bruno Bidjang



C’est désormais officiel, l’ancien international Samuel Eto’o ne pourra pas être candidat pour le poste du président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Le comité électoral a indiqué lors d’une conférence de presse le 30 août 2021, que les candidatures des binationaux ne sont pas acceptées.

Sans le nommer, Bruno Bidjang indique sur sa page Facebook que l’ancien international camerounais est frappé par le karma. Samuel Eto’o aurait soutenu le principe d’éviction des binationaux lors de la précédente élection à la Fecafoot. Il aurait usé de ses relations pour installer son grand ami.

« Je connais un binational qui avait tout fait pour écarter deux binationaux candidats à la dernière élection de la Fecafoot prétextant que la loi camerounaise ne reconnaît pas la double nationalité. A cette époque c’est l’un de ses amis qui y régnait en grand maître. D’ailleurs il avait utilisé sa proximité avec certains dirigeants du football africain déchus aujourd’hui pour imposer cet ami à la Fecafoot pour mieux servir ses intérêts. Maintenant qu’il veut lui-même prendre les choses, on lui rappelle tout simplement que l’affaire ne concerne uniquement que les Camerounais. Le mec crie au complot . Le Karma », a déclaré Bruno Bidjang.



La fraude


L’organisation de l’élection au sein de la Fédération camerounaise de football est provisoirement suspendue par la Chambre de conciliation et d'arbitrage (CCA) du Comité national olympique et sportif du Cameroun. Cette décision fait suite à la requête introduite par l’ancien international camerounais Maboang Kessack qui dénonçait plusieurs irrégularités dans l’organisation de l’élection.

«Cette décision, prise aux dernières heures de la journée, fait suite à la requête que j’ai introduite le 23 août 2021 devant cette auguste chambre, donne un coup d’arrêt à la course effrénée vers de massives fraudes qui avait été engagée avec l’introduction illégale dans ce qui constitue le corps électoral, de plusieurs dizaines de clubs fictifs et inéligibles. Elle permet également de continuer les procédures engagées au fond en vue d’annuler purement et simplement cette décision inique, pour avoir un processus électoral démocratique, transparent et incluant toutes les composantes du football camerounais. Je salue la sagesse de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage qui a pris la mesure des enjeux et de l’extrême urgence d’arrêter ces manœuvres qui allaient très certainement conduire à une énième et honteuse annulation d’un processus électoral à la FECAFOOT», a indiqué Maboang Kessack candidat déclaré à la prochaine élection de la Fefacoot.

Pour rappel, le processus électoral a commencé 24 septembre 2021 avec les Assemblées générales électives des Ligues départementales. Le Fecafoot a publié par la suite la liste des clubs retenus pour participer aux votes. Sur cette liste, Maboang Kessack a pu recenser une quarantaine de clubs fictifs. C’est le début du litige. Il a saisi dans un premier temps la commission des recours de la Fédération camerounais de football qui l’a débouté. La Chambre de conciliation et d'arbitrage (CCA) du Comité national olympique et sportif du Cameroun lui a finalement donné raison.

Pour l’heure, la fédération camerounaise de football ne s’est pas officiellement prononcée sur cette décision.

Source: www.camerounweb.com