0
Menu
Sport

Samuel Eto’o : voici pourquoi malgré sa condamnation, il est encore célébré en Espagne

Samuel Etoo Toujours Celebre Samuel Eto'o célébré en Espagne

Wed, 22 Jun 2022 Source: www.camerounweb.com

Le Président de la Fédération camerounaise de football a passé un début de semaine mouvementé en Espagne notamment avec sa condamnation. En effet, après plusieurs stars du football comme Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, Samuel Eto’o qui a passé une bonne partie de sa carrière en Espagne, a connu des soucis avec le fisc et la justice outre-Pyrénées L’ancien attaquant star de la Liga a conclu un accord avec le parquet espagnol, qui le poursuivait pour fraude fiscale, afin d’éviter d’aller en prison. Le tribunal de Barcelone, où l’ancien international camerounais a évolué entre 2004 et 2009.

Dans les faits, Samuel Eto’o, actuel président de la Fecafoot, a été condamné à une amende et à une peine de vingt-deux mois de prison mais ne sera pas incarcéré, comme le prévoit la loi espagnole, car cette peine est inférieure à deux ans et qu’il n’a pas d’antécédents judiciaires en Espagne. Le montant de l’amende que devra payer le joueur n’a pas été communiqué par le tribunal mais il s’élève à environ 1,8 million d’euros, selon la presse espagnole.

Mais malgré cette condamnation, Samuel Eto’o est toujours célébré en Espagne. Des clichés sur la toile le démontrent à suffisance. En effet, sur une photo, l’on voit le Pichichi ensemble avec l’actuel président du FC Barcelone Joan Laporta qu’il connait très bien et avec qui, il entretien de très belle relation accompagné son ancien coéquipier Deco.

A l’analyse, l’on voit une cordiale entente entre le président du Barca et Samuel Eto’o qui malgré tout, reste toujours célébré en Espagne pour son parcours exceptionnel.

Rappelons par ailleurs que Samuel Eto’o et José Maria Mesalles – son ex-représentant qui a été condamné pour sa part à 12 mois de prison et à une amende – devront par ailleurs rembourser au fisc espagnol la somme fraudée, soit près de 3,9 millions d’euros. Le parquet poursuivait l'ancienne star du football africain, devenue fin 2021 président de la Fédération camerounaise, pour quatre délits contre le fisc remontant aux années 2006-2009

Source: www.camerounweb.com