1
Menu
Sport

Scoop: Yannick Noah interpellé dans une affaire de société écran avec Seidou Mabombo Njoya

YANNICK NOAH PHILIPPE MBARGA MBOA SEIDOU NJOYA CAMEROUNWEB Yannick Noah est dans la tourmente

Mon, 19 Sep 2022 Source: www.camerounweb.com

C’est devenu une guerre à coup d’accusation entre les soutiens de Yannick Noah et ceux de Samuel Eto’o. Sur la toile, ils s’accusent mutuellement autour du contrat entre la Fédération camerounaise de football et l’Equipementier Coq Sportif, résilié il y a quelques semaines par l’actuel homme fort du football camerounais.

Armand Noutack II l’un des soutiens indéfectible vient de sortir une troublante accusation. Pour lui la situation est très grave.

C’est très grave !!!Avec ce que je viens d'avoir comme information, Yannick Noah Officiel doit des explications au peuple camerounais. Mon Dieu, on n'est pas loin de la Mafia .

Monsieur Noah , à qui appartient la société LCS INTERNATIONAL SAS ? Est-ce que la société LCS INTERNATIONAL SAS qui avait signé le contrat avec la fecafoot de Mbombouo Njoya est le coq sportif ?L'affaire là commence à devenir très très sérieuse.Monsieur Noah, vous devez des explications au peuple camerounais », a révélé AN II digne fils des ancêtres Bamougoum .

Pour l’heure, il est très tôt de se prononcer sur cette nouvelle révélation. Toujours est-il que cette affaire de contrat avec le Coq Sportif est entourée d’assez de zones d’ombres. Les jours à venir risquent d’être riches en révélation et rebondissement.

Négociations

Les nouvelles ne sont pas pourtant reluisantes du côté de Boris Bertolt. Le journaliste et lanceur d’alerte a révélé que Samuel Eto’o devant le tribunal de Nanterre était favorable à un accord avec l’équipementier français.

« Une audience en conciliation s’est tenue le 15 septembre 2022 au tribunal de Nanterre dans l’affaire qui oppose la FECAFOOT au Coq Sportif. Étaient présents les avocats de la FECAFOOT et de Coq sportif. Le juge après avoir lu la requête de Coq sportif et ses exigences, les avocats de la FECAFOOT n’ont pas discuté. Ils ne se sont opposés à rien et ont immédiatement accepté la conciliation qui doit se tenir devant un juge la semaine prochaine, toujours au tribunal de Nanterre. L’audience n’a même pas duré 45 mn », avait indiqué Boris Bertolt.

Fau, retorque Ernest Obama. Avec un langage loin du charme et la pondération qu’on pouvait attendre d’un chargé de communication, l’ancien collaborateur d’Amougou Bélinga dément les faits rapportés par le journaliste.

« Une rumeur largement partagée sur la toile prétend que la Fédération camerounaise de football a accepté une conciliation avec l’ancien équipementier des lions indomptables du Cameroun. J’apporte un démenti formel à cette allégation fabriquée dans le but de distraire l’opinion publique ».

Source: www.camerounweb.com