0
Menu
Sport

Sortie musclée: un Lion placardisé par Rigobert Song vole au secours de Samuel Eto’o

Etoo Emnace Samuel Eto'o est soutenu par plusieurs Lions

Wed, 15 Jun 2022 Source: www.camerounweb.com

C’est ce qu’il convient d’appeler désormais l’affaire Samuel Eto’o. Depuis la sortie musclée du Président de la Fédération camerounaise de football après le match décevant des Lions Indomptables, le débat se cesse de s’emballer. Plusieurs joueurs sont sortis de leur réserve pour apporter leur soutien à Samuel Eto’o. C’est aussi le cas de Stephane Bahoken.

Interrogé sur sa situation personnelle et aussi la dernier sortie de Samuel Eto’o, Bahoken est on ne peut plus clair : « Samuel Eto’o est quelqu’un qui veut élever le Cameroun. Je reste assez admiratif de ce genre de personne parce que, dans tout ce qu’il dit, il veut que le Cameroun évolue, que les joueurs élèvent le niveau. C’est bien, ça met un coup de pression, ça remet de la concurrence pour les choix du coach et cela va pousser l’équipe à rester compétitive. », a-t-il déclaré.

Pour le moment, l’avenir ne semble pas encore dégagé pour celui qui n’a plus été rappeler par Rigobert Song . en effet, à la fin de son aventure au niveau du SCO d’Angers, Stephane Bahoken dont le contrat arrive à terme dans quelques jours, il sera libre. Courtisé un peu partout, rie n’est encore acté. « C’est un petit peu compliqué dans le sens où, le 30 juin, je serai complètement libre. Je reçois quand même quelques ”trucs” concrets, mais c’est vrai que c’est la première fois que ça m’arrive. Ce n’est pas très confortable mais je reste quand même concentré, je travaille, en sachant que le mercato va être long.», a-t-il évoqué



Révélation choc : la colère d'Eto'o enfin justifiée, une violente altercation a opposé deux cadres avant le match



C’est bien une information essentielle qui peut valablement tout changer dans la façon d’appréhender le discours énergique de Samuel Eto'o Fils à la fin du match (gagné) contre le Burundi à Dar es Salam. L’avant-match n’a pas été serein dans la tanière des Lions indomptables comme on pouvait l’imaginer. Avant d’aller sur le terrain pour défier les adversaires, un fait qu’on a moins l’habitude de voir s’est produit. Deux (02) joueurs indispensables pour Rigobert Song Bahanag se sont tiraillés.

Il aura fallu attendre plusieurs jours après le match Burundi – Cameroun pour savoir ce qui a réellement poussé le président de la Fédération camerounaises de football (Fecafoot), Samuel Eto'o Fils au bout de lui-même.

Une source très proche de la Fecafoot et de l’équipe nationale s’est confiée au site d’informations Actu Cameroun pour lever toute ambiguïté autour de la réaction de Samuel Eto'o Fils que tout le monde a jugé de trop violente. Tout de même, avec les nouvelles informations parvenues à la rédaction de la source suscitée, la formule « aux grands maux, les grands moyens » peut faire foi.

En réalité, il y a eu une violente altercation entre le défenseur central Michael Ngadeu-Ngadjui et le milieu de terrain André Frank Zambo Anguissa, ce qui explique la partie du discours de Samuel Eto'o Fils qui dit que : « Mon premier défi, c'est d'abord un groupe humainement bon. Mon groupe doit être heureux de vivre ensemble. Dès que ce sera le cas, on va gagner les gars. Celui qui veut venir ici c'est selon les règles de la Fecafoot ».

Il est alors donné à tout le monde de constater que des incompréhensions existent entre des joueurs qui sont prêts à en découdre entre eux, oubliant qu’ils sont là pour faire le job. Samuel Eto'o Fils leur a rappelé les obligations auxquelles ils doivent faire face : « Vous représentez l'équipe nationale du Cameroun. Je m'en fous de qui est en face, vous devez faire le job. J'ai pris cette présidence pour changer les choses. Et les places seront chères, je vous le dis, personne n'a sa place assurée dans cette équipe. Vous devez faire votre job. Celui qui veut venir porter le maillot du Cameroun, il fait son job quand il est dans cette équipe. Sinon il ne vient pas et je serai content. Je jouerai avec des enfants ».

Pour reprendre mot pour mot les confidences de la source dont provient l’information, citée par le média susmentionné, « les Lions indomptables croient qu’ils sont en vacances à l’équipe nationale. Le message du président Samuel Eto'o Fils est clair. Sans ambiguïtés et d’une limpidité saisissante. Que celui qui ne veut pas mouiller le maillot ne vienne plus. Personnellement, je pense que Samuel Eto'o Fils a même utilisé beaucoup d’euphémisme. Il a même été trop tendre. Il y a des gens qu’il faut exclure de cette équipe. Est-ce que vous savez qu’il y a eu une altercation violente entre Michael Ngadeu-Ngadjui et André Frank Zambo Anguissa ? ».

Source: www.camerounweb.com