0
Sports News Fri, 17 Jun 2022

Vidéo Gate : conseillés, Tolo et Anguissa savent enfin quoi faire pour être pardonné

• Les Lions sont incapables de vivre de loin des critiques

• Tolo, Ngamaleu et Anguissa font parler d’eux en ce moment

• Ils ont été filmés, mais pas en train de jouer



Les joueurs de l’équipe nationale, malgré la stupéfaction liée à leur dernière prestation contre le Burundi, font le show et n’ont pas la lucidité d’esprit de ne pas être filmé. Après Nouhou Tolo pris sur le fait en train d’agresser un agent de sécurité à l’aéroport, Nicolas Brice Moumi Ngamaleu drogué en compagnie de ses amis, André Frank Zambo Anguissa en train de distribuer de l’argent aux jeunes, les observateurs camerounais se demandent si finalement les Lions indomptables sont conscients qu’ils effritent leurs images.

La présentatrice télé Aimée Catherine Moukouri estime qu’il n’y a qu’une chose à faire pour sauver ces Lions. Elle s’est confiée sur le cas de Nouhou Tolo et André Frank Zambo Anguissa sur sa page Facebook.

« Les vidéos récentes de André Frank Zambo Anguissa et Nouhou Tolo démontrent que nos joueurs ont cruellement besoin d'être accompagnés par un conseil local (communication, gestion d'images, etc.). On a l'impression qu'ils arrêtent de gérer leur image quand ils arrivent au pays. En l'espace des secondes que dure une petite vidéo, vous pouvez changer, empirer la perception que vos supporters ont de vous », a écrit Aimée Catherine Moukouri.

Agression à l'aéroport : les sanctions qui attendent Nouhou Tolo malgré ses excuses

Il y a quelques jours, Nouhou Tolo s’est laissé emporter. Dans une vidéo qui a fait le tour du monde, on voit le défenseur camerounais et ses amis en voiture, interpellés par un agent de sécurité à l’aéroport. A la suite d’une discussion dans laquelle le Lion indomptable s’énervait progressivement, celui-ci a finalement perdu le contrôle et agressé l’agent.

Après que les images ont été suffisamment relayées et que les internautes ainsi que le public camerounais ont découvert ce qui s’est passé, le joueur a présenté publiquement des excuses. Aux yeux du journaliste Martin Camus Mimb, ce n’est pas insuffisant. Il faut punir Nouhou Tolo.

Normalement, il fallait ouvrir une procédure disciplinaire qui ne doit pas obligatoirement aboutir à une sanction spectaculaire, mais qui devait permettre de cerner les contours de l’incident pour mieux maîtriser le degré de la faute et la nature de la sanction.

Ensuite, n’ayant pas les éléments complets, je dois préciser que la sanction n’est pas toujours sportive, parce que l’objectif est de faire prendre conscience. Elle peut être aussi pécuniaire ou sociale pour lui rappeler la nécessité d’avoir de l’humanité en toutes circonstances.

Il peut être décidé de ponctionner sa prochaine prime à hauteur de 10 ou 20%, et la reverser à cet agent de sécurité, selon les modalités fixées par la fédération. La deuxième hypothèse, c’est les travaux d’intérêt général. Il sera demandé à M. Nouhou de faire une journée comme agent de sécurité à l’aéroport d’abord pour le rendre plus humain, ensuite pour se faire pardonner par l’entreprise de sécurité. Tout ceci, pour éviter de créer l’antipathie avec les joueurs d’une sélection qui par raccourci, peuvent être associés à cette arrogance.


Message d’excuse de Nouhou Tolo

Chers camerounais, chers fans, je viens par la présente apporter des éclaircissements aux vidéos qui me montrent en pleine altercation avec un agent de l’aéroport international de Yaoundé. Ce qui s’est passé est le fruit d’une totale incompréhension due au passage du véhicule à cet endroit-là. Je reconnais n’avoir pas eu la maîtrise suffisante de mes émotions. Je demande pardon.

Je regrette amèrement que ce malheureux incident soit survenu et je présente mes sincères et plates excuses une fois de plus à l’agent de l’aéroport international de Yaoundé et à tous ces collègues. Je présente mes excuses aux fans des lions, à la fédération camerounaise de football dont l’image a été ternie et à mon club employeur Seattle Sounders. Je suis Camerounais et fier de l’être, vive le Cameroun notre beau pays, vive les Lions indomptables.
Source: www.camerounweb.com