0

Afrique du Sud : Des vaccins Pfizer bientôt produits dans le pays

Cyril Ramaphosa Camerounweb L’unité devra fournir jusqu’à 100 millions de doses par an aux 55 pays membres de l’Union Africaine.

Thu, 22 Jul 2021 Source: www.camerounweb.com

• L'Afrique du Sud fait face à une flambée des chiffres liés au COVID.

• Une initiative vise à produire les vaccins Pfizer en place.

• Les acteurs principaux se félicitent de l'accord.


Le duo américano-allemand des laboratoires Pfizer et BioNTech s'est associé au groupe Biovac avec l'objectif de fournir jusqu'à 100 millions de doses par an, destiné aux 55 pays membres de l'Union Africaine. Ces laboratoires finaliseront dès 2022 le processus de production de leurs doses au Cap en Afrique du Sud.

Un travail bien reparti

L’unité devra fournir jusqu’à 100 millions de doses par an aux 55 pays membres de l’Union Africaine. Le transfert des technologies et l’installation des machines ne devraient plus tarder. La structure s’occupera exclusivement de la mise en flacon des vaccins alors que le sérum proviendra des laboratoires Pfizer et de BioNtech. Cette initiative permettra au continent de rattraper son retard sur le plan vaccinal.

En 2022, ne serait-il pas tard?

Avant la production sur place, qui arrivera trop tard pour réagir à l'actuelle remontée des cas, sur fond de diffusion du variant Delta, l'Afrique devra compter principalement sur le mécanisme international Covax et des dons, qui arrivent au compte-gouttes.

Au 20 juillet, le système Covax, qui devait garantir aux pays défavorisés un accès équitable aux vaccins anti-Covid, avait distribué plus de 135 millions de doses dans 136 pays. Selon l’OMS, seulement 2 % des Africains, environ 16 millions de personnes, étaient entièrement immunisés. Seules 1,6% des doses administrées dans le monde l'ont été en Afrique, qui représente pourtant 17 % de la population mondiale.

Une nouvelle célébrée

Pour Cyril Ramaphosa, président Sud-africain, "la protection des Africains est une contribution nécessaire et vitale à la protection de l'humanité dans son ensemble", qui a reproché à plusieurs reprises aux pays riches d'accaparer les vaccins contre le coronavirus, dénonçant un "apartheid vaccinal". Ce dernier s'est félicité de cet accord, y voyant "une percée dans nos efforts pour surmonter l'inégalité mondiale face aux vaccins".

Le directeur du Centre africain de prévention et de contrôle des maladies a salué "une grande nouvelle dans le combat contre la pandémie’’, "chaque action compte", a-t-il ajouté.

Source: www.camerounweb.com