0

Bénin: l'activiste yoruba Sunday Igboho menacé d'extradition

Sunday Igboho Camerounweb.jpeg Sunday Igboho pourrait être présenté au procureur ce jeudi

Thu, 22 Jul 2021 Source: www.camerounweb.com

• L’activiste nigérian Sunday Igboho avait organisé une manifestation au Nigéria en juillet pour la création d'un Etat Yoruba.

• La manifestation est violemment réprimée et son organisateur en cavale a été arrêté au Benin.

• Le Benin tranchera la demande d'extradition introduite par le Nigéria ce jeudi.


L’activiste nigérian Sunday Igboho, organisateur d’un rassemblement début juillet pour la création d’une nation « Yoruba » pourrait être présenté au procureur ce jeudi à Cotonou. Le sécessionniste a été arrêté, lundi dans la capitale béninoise par la police des airs et des frontières. Il s'était enfui de son pays, après une descente de services nigérians à son domicile d’Ibadan, à 150km de Lagos. Les autorités du Nigeria ont demandé son arrestation et son extradition.

Accusé pour ses volontés sécessionnistes

Le 3 juillet, l'activiste avait organisé dans son pays une manifestation, "pro-Yoruba land" dispersée avec des tirs de gaz lacrymogène et des tirs à balles réelles selon des témoins. Cette manifestation pronait la création d'un Etat yorouba. Son épouse venue le voir à Cotonou a été également entendue par la police béninoise. Le couple devrait être devant le procureur ce jeudi. Sa décision est très attendue. Elle détermine si l'activiste sera livré aux autorités nigérianes.

Qui est Sunday Igboho?

De son vrai nom Sunday Adéyémo, Igboho est un entrepreneur, un homme politique et un militant nigérian des droits de l’homme très populaire. Il est né à OKE Ogoun, dans l’Etat d’Oyo au Nigéria le 10 octobre 1972. Séparatiste pour les uns, terroriste pour les autres (surtout ceux proches du pouvoir) il est un héros de la sauvegarde des acquis démocratiques, du respect des libertés fondamentales, et il lutte habituellement contre le régionalisme et l’ethnocentrisme au sein de la nation Nigériane.

Considéré comme un idéologue et le chantre de la création d’une république Yoruba au Nigéria, Igboho avait échappé à une descente de la police nigériane à son domicile à Soka (Ibadan) le 1er juillet dernier. Deux de ses hommes auraient été tués et 13 autres arrêtés. Depuis lors, il est entré dans la clandestinité. La police républicaine béninoise a mis fin à sa cavale le lundi 19 juillet 2021 en l’arrêtant à l’Aéroport International Cardinal Bernadin Gantin alors qu’il se rendait en Allemagne en possession d’un passeport béninois. L’homme qui a pris le maquis depuis le début de ce mois de juillet s’apprêterait à s’envoler pour l’Allemagne, pays dans lequel se trouve sa famille.

Tout porte à croire que les relents sécessionnistes se répandent beaucoup sur le continent africain et doit certainement poser sous un nouveau jour la question de l'identité nationale, issue de la colonisation.

Source: www.camerounweb.com