0

Cap-Vert : La cour constitutionnelle autorise l’extradition d'Alex Saab vers les États-Unis

Alex Saab Camerounweb Alex Saab est détenu au Cap-Vert

Fri, 10 Sep 2021 Source: www.camerounweb.com

• Le Cap-Vert a autorisé l'extradition du Vénézuelien Alex Saab

• La Cour de justice de la CEDEAO avait pourtant rendu une décision, demandant au Cap-Vert de libérer Saab

• Les Etats-Unis d'Amérique avaient lancé un mandat d'arrêt international contre Saab pour crimes économiques


La Cour constitutionnelle cap-verdienne a rejeté l’appel de la défense d’Alex Saab, considéré par les États-Unis comme fer de lance de Nicolás Maduro.

Les circonstances de son arrestation

Alex Saab, 49 ans, a été arrêté par Interpol et les autorités cap-verdiennes le 12 juin 2020, lors d’une escale technique à l’aéroport international Amílcar Cabral, sur l’île de Sal, sur la base d’un mandat d’arrêt international émis par les États-Unis. Il effectuait un voyage en Iran au nom de la République Venezuelienne en tant qu'"envoyé spécial" et avec un passeport diplomatique.

Le 15 mars, la Cour de justice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest avait ordonné la "libération immédiate" d’Alex Saab pour violations des droits humains, exhortant les autorités capverdiennes à mettre fin à l’extradition vers les États-Unis. Contre toute attente, deux jours plus tard, la Cour suprême a autorisé l’extradition vers les États-Unis d'Alex saab, rejetant l’appel de la défense.

Que lui reproche le gouvernement américain?

L’arrestation d'Alex Saab a placé le Cap-Vert au centre d’un différend entre le régime du président Nicolás Maduro au Venezuela et la présidence américaine. Cette affaire a également permis de mettre en évidence des irrégularités dans le mandat d’arrêt international et le processus de détention.

Washington a demandé son extradition, l’accusant d'avoir blanchir 350 millions de dollars (295 millions d’euros) pour camoufler des actes de corruption commis par le président vénézuélien envers système financier américain.

Alex Saab a été en détention jusqu’en janvier, date à laquelle il s’est rendu au régime d’assignation à résidence sur l’île de Sal, sous de fortes mesures de sécurité. En dépit son état de santé, il n’a jamais été autorisé à être transféré dans la ville de Praia pour recevoir des soins médicaux spécialisés.

Source: www.camerounweb.com