0

Pédophilie, homosexualité, covid-19 : le Gabon démarre mal la CAN 2021

HOMOSEXUALITE Gabon Le Gabon démarre mal la CAN 2021

Fri, 7 Jan 2022 Source: www.camerounweb.com

• La délégation camerounaise est secouée par plusieurs crises

• Le président de la fédération gabonaise de football est sur une chaise éjectable

• Des cas de pédophilie et d’homosexualités ont été enregistrés au sein de l’équipe


La situation est explosive au sein de l’équipe nationale du Cameroun. Déjà minée par des problèmes de prime, elle est contrainte de démarrer la 33ème édition de la CAN sans ses principaux joueurs. En effet, selon les informations relayées par l’entraineur des Panthères, Patrice Neveu, Pierre-Emerick Aubameyang et Mario Lemina sont testés positifs au Covid-19 même s’ils ne développent pas pour le moment des symptômes de la maladie. Ils ne joueront donc pas le 10 janvier contre les Comores. Il est reproché aux deux joueurs d’avoir participé à une soirée dans une boite de nuit à Dubaï sans en violation des mesures barrière.

« La contamination d’Aubameyang et de Lemina intervient par ailleurs après une polémique née pendant le stage de préparation des Panthères dans l’Émirat. Une vidéo filmée lors d’une soirée à Dubaï a circulé sur les réseaux sociaux et suscité de nombreux commentaires. On y voit les deux joueurs s’offrir un moment de détente sans respect particulier des gestes barrières à quelques heures de leur départ pour le Cameroun », rapporte RFI.

Homosexualité et autres crimes sexuels

C’est une délégation gabonaise à problème qui a débarqué à il y a quelques jours au Cameroun. Le président de la fédération est cité dans une enquête du journal anglais The Guardian qui l’accuse d’avoir protégé un de ses collaborateurs qui a entretenu des relations sexuelles non-consenties avec des jeunes garçons pendant de longues années.

Il est reproché à Alain Mounguengui, d’avoir été passif face aux nombreuses dénonciations des agissements tendancieux de Patrick Assoumou Eyi, ancien sélectionneur de l’équipe nationale des moins de 17 ans actuellement en détention provisoire à la prison centrale de Libreville. Il n’aurait instruit aucune enquête, ni procédure pour mettre Patrick Assoumou Eyi hors d’état de nuire.

« Il a violé tant de garçons qu’il allait parfois à la campagne pour en trouver de nouveaux. Il profitait de leur pauvreté. C’est la réalité du football gabonais depuis des décennies, mais personne ne peut arrêter le système. Les prédateurs sont trop nombreux… », a déclaré Romain Molina auteur de l’article de The Guardian cité par nos confrères du site Lejournaldelafrique.com. Il explique que Assoumou n’est qu’un pion d’un vaste réseau de pédophiles.

« Patrick Assouma Eyi n’est qu’un rouage d’un système, car en effet, lui et d’autres présentaient parfois des mineurs, des jeunes joueurs, notamment en sélection jeune, à d’autres officiels gabonais », révèle-t-il.

En froid avec la CAF

Pour cette CAN 2021, la Confédération Africaine de Football (CAF) ne veut pas lésiner sur les mesures disciplinaires.

Suite à la violation des règlements et Directives préétablis par la CAF, l'instance dirigeante de la confédération vient d'adresser une note à la délégation gabonaise.

"Le Jury Disciplinaire a pris note de la violation des règles, des Règlements et Directives de la CAF commises par votre Délégation dans le cadre la Coupe d'Afrique des Nations Total, Cameroun, 2022", apprend-on.

"La CAF a envoyé le tableau des sites d'entrainement et des hôtels de chaque équipe, le 16 aout 2021", rappelle la CAF avant d'expliquer que "l'allocation des hôtels qui ont été approuvés par la CAF ont été choisis sur de nombreux critères différents, y compris, mais sans s'y limiter, mesures de sécurité et de sûreté appliquées dans les différents hôtels."

Malheureusement, le 4 janvier dernier, la CAF estime avoir reçu une lettre de la part du secrétaire de la délégation gabonaise indiquant que la Délégation Gabonaise sera logée à l'hôtel Star Land et non pas l'hôtel la Falaise comme initialement prévu par la CAF.

"Néanmoins, le département de la sécurité et de sûreté de la CAF a été consulté de votre demande de changement d'hôtel et la CAF vous a communiqué le refus de changement par mail en vous donnant une brève explication des raisons de refus", martele la CAF.

A la grande surprise des organisateurs, ce jeudi matin, la CAF a appris que la délégation gabonaise est allée à l'encontre des instructions de la CAF et a procédé à l'hébergement de son équipe à l'hôtel Star Land.

"Par conséquent, vous étes priés de nous fournir une explication de cette violation d'ici demain matin à 11 heures", écrit le secrétaire du jury disciplinaire de la CAF.

L'affaire sera également soumise au Jury Disciplinaire de la CAF, apprend-on.

Source: www.camerounweb.com
Related Articles: